Enceintes connectées : comment protéger votre vie privée

Enceintes connectées : comment protéger votre vie privée
Les géants de l’Internet Amazon et Google vendent notamment des enceintes connectées. - © mikkelwilliam

La Commission nationale de l’informatique et des libertés donne des conseils aux utilisateurs de ces bijoux de technologie, qui permettent d’obtenir des services en réponse à vos requêtes vocales.

Qui a dit que les paroles s’envolent ? Les enceintes connectées, qui permettent d’obtenir des services en réponse à vos requêtes vocales, présentent des risques pour votre vie privée. La Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) le rappelle dans un document publié mardi 5 décembre sur son site, consacré à ces bijoux de technologie vendus notamment par les géants de l’Internet Amazon et Google.

Un micro et un haut-parleur

Ces enceintes « intelligentes », équipées d’un micro et d’un haut-parleur, intègrent des assistants vocaux. L’assistant est par exemple « en mesure de répondre à une question, donner la météo, régler le chauffage, activer des lumières, réserver un VTC/taxi, acheter des billets », détaille la Cnil.

Certains appareils « enregistrent localement les requêtes de l’utilisateur de manière à lui laisser la maîtrise de ses données », indique l’autorité. D’autres enceintes, comme l’Amazon Echo ou la Google Home, « envoient ces requêtes dans le cloud, autrement dit sur les serveurs de traitement de la société ».

Dans ces deux hypothèses, peuvent être conservés par l’appareil ou les serveurs :

  • un historique des requêtes transcrites ;
  • un historique des requêtes audio ;
  • les métadonnées associées vos requêtes comme par exemple la date, l’heure et le nom du compte.

Des précautions d’usage

La Commission nationale de l’informatique et des libertés donne les recommandations suivantes pour protéger votre vie privée et celle de votre entourage.

1 – Restez avec vos enfants lorsqu’ils utilisent votre enceinte connectée. Eteignez le dispositif après.

2 – D’une façon générale, éteignez l’appareil ou coupez le micro lorsque vous ne vous en servez pas ou lorsque vous ne souhaitez pas être écouté.

3 – Avertissez vos invités de l’enregistrement potentiel des conversations (ou éteignez l’appareil ou coupez le micro en leur présence).

4 – Vérifiez le réglage par défaut de l’appareil pour filtrer les informations à destination des enfants.

5 – Ne connectez que des services qui revêtent réellement de l’utilité pour vous, tout en considérant les risques à partager des données intimes ou des fonctionnalités sensibles (telles que l’ouverture de votre porte d’entrée ou de l’alarme de votre domicile).

6 – Soyez vigilant sur le fait que les propos tenus face à l’appareil peuvent enrichir votre profil publicitaire.

7 – Rendez-vous régulièrement sur le tableau de bord pour supprimer l’historique des conversations et des questions posées.

8 – Personnalisez l’outil selon vos besoins. Définissez par exemple le moteur de recherche ou la source d’information utilisée par défaut.