Choisir un forfait mobile : les 10 questions à se poser

Contenu
Choisir un forfait mobile : les 10 questions à se poser - ©nensuria

Le choix d'un nouvel abonnement pour mobile est loin d'être anodin. Voici ce qu’il faut savoir pour ne pas regretter sa décision.

1. De quoi ai-je besoin ? 

En premier lieu, faites le point sur vos besoins :

  • consommation mensuelle,
  • durée des appels,
  • SMS,
  • MMS,
  • appels vers l’étranger,
  • accès à Internet.

Comparez votre forfait actuel avec ceux proposés par les différents opérateurs en vous rendant sur leurs sites.

Les sites comparateurs de forfaits (edcom.fr, quelforfaitmobile.com, monoffremobile.com) vous facilitent la tâche, en tenant même compte des offres promotionnelles.

Enfin, renseignez-vous sur la qualité de la couverture de votre lieu de résidence, surtout si vous êtes dans une zone de montagne ; choisissez l'opérateur qui émet le mieux dans votre région.

2. Quel est l'intérêt d'une carte prépayée ?

Les cartes prépayées, qui évitent de s’engager auprès d’un opérateur, permettent de contrôler l’usage que l’on fait de son mobile mais leur durée de validité est limitée et tous les services supplémentaires (SMS, Internet…) sont payants. Modulables selon la consommation mensuelle, les offres présentent les mêmes avantages.

Elles sont intéressantes pour ceux qui utilisent très peu leur téléphone. Ainsi, avec Modulo de Prixtel, on peut bénéficier de 15 minutes d’appels et de 15 SMS gratuitement. Au-delà, les tarifs varient de 2 à 29,99 €.

3. Forfait seul ou avec appareil ?

Tous les opérateurs proposent des offres "forfait + téléphone" à des prix attrayants. En contrepartie, vous vous engagez avec eux pour un ou deux ans et le forfait mensuel­ vous revient un peu plus cher.

L’autre possibilité consiste à acheter l’appareil vous-même et à souscrire un forfait seul, c’est parfois moins onéreux.

Exemple : un forfait à 15,99 € chez Free (appels, SMS, MMS illimités + Internet 3G  3 Go ou 4G  20 Go) et un Sony Xperia E1 à 99 € achetés séparément vous reviennent à 482,76 € sur deux ans.
Chez SFR, un forfait comparable (Carré 3 Go, 29,99 €) couplé au même appareil (1 €) finit par vous coûter 720,76 €.

4. Changer d'opérateur, combien ça coûte ?

Se séparer de son opérateur avant la fin de son contrat n’est pas une formalité gratuite. Les frais à payer dépendent de la durée d’engagement.

A savoir : en composant le 31 79 depuis votre mobile, vous recevrez la date de fin d’engagement par SMS.

Si vous avez souscrit un contrat d’une durée de 12 mois, vous devrez acquitter la totalité du montant restant. Pour un engagement de 24 mois, deux cas de figure se présentent :

  • vous êtes tenu de régler toutes les mensualités si vous résiliez votre abonnement au cours de la première année ;
  • vous devez payer seulement un quart des mensualités restant dues si vous quittez votre opérateur durant la seconde année.

Cependant, chez la plupart des opérateurs, en cas de motif légitime (licenciement, déménagement à l’étranger, augmentation des tarifs, surendettement, handicap, maladie, etc.), vous ne serez pas tenu de régler ces frais. Reportez-vous aux conditions générales de vente de votre opérateur pour connaître la liste des conditions.

5. Comment conserver mon numéro ?

En appelant le 31 79, vous obtiendrez également le numéro RIO ou relevé d’identité opérateur, que vous fournirez à votre nouvel opérateur. Il se chargera de toutes les formalités. Le transfert de votre numéro sera effectif dans les trois jours ouvrables.

Avant de quitter votre opérateur, vous devrez lui demander de déverrouiller (« désimlocker ») votre appareil afin qu’il soit utilisable avec le nouvel opérateur. Cette opération, qui peut s’effectuer en ligne, est gratuite dès six mois d’abonnement.

6. Ai-je besoin d'un accès Internet ?

Un accès Web sert à lire ses courriels, à consulter le Web, à regarder des vidéos… Pour la plupart, ils imposent un plafond de données. Au-delà, les connexions peuvent être facturées ou le débit réduit.

Avec 250 Mo, vous pouvez surfer environ 20 heures ou envoyer une centaine de courriels. Pour vous permettre de faire le bon choix, tous les opérateurs proposent des simulateurs de consommation de données sur leur site.

7. Qu'est ce que le débit ?

C’est la vitesse à laquelle les données circulent depuis le réseau jusqu’à votre mobile (débit descendant) et inversement (débit montant). Plus il est élevé, moins vous mettrez de temps à attendre le chargement de vos pages sur Internet ou à télécharger des applications.

Mais attention, les débits annoncés par les opérateurs sont théoriques. Ils dépendent de la couverture réseau du lieu où vous vous trouvez et du nombre d’utilisateurs connectés au même relais.

8. La 4G vaut-elle le coup ?

Le standard 4G offre le plus haut débit existant actuellement sur le marché, avec des débits maximum théoriques de 150 Mbps (mégabits par seconde), contre 25 Mbps pour la 3G. Elle permet de télécharger une chanson en quelques secondes et un film de 5 Go en quinze minutes. Elle offre aussi la possibilité de réaliser plusieurs activités simultanément  télécharger une vidéo en continuant à surfer ou en téléphonant.

Pour en bénéficier, votre mobile doit être compatible. Il en existe actuellement une quarantaine sur le marché.

9. Et pourquoi pas une offre triple play ?

Les opérateurs proposent souvent de regrouper forfait mobile et box Internet. Fin 2013, 24 % des foyers français avaient opté pour ce type d’offres selon l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep).

L'avantage ? Des économies, un seul interlocuteur et une seule facture.

Il est aussi possible de souscrire des abonnements mobile supplémentaires (jusqu’à cinq chez Orange), ce qui permet de regrouper les forfaits de toute la famille en bénéficiant d’un meilleur tarif.

10. Que valent les opérateurs low-cost ?

Sosh, Red, B&You… utilisent les mêmes réseaux qu’Orange, SFR ou Bouygues, mais pratiquent des tarifs plus avantageux.

Ainsi, Red propose un forfait illimité en appels, SMS et MMS + 3 Go en 4G pour 19,99 € par mois alors que chez sa grande sœur SFR, un forfait similaire revient à 29,99 €.

  • Seulement, les low-cost n’ont ni boutique ni hotline. En cas de problème, vous devrez contacter les services d’assistance par courriel ou via les réseaux sociaux.
     
  • Dans le cadre d'une offre triple play Sosh, certains services de la box Internet et TV sont limités et doivent être souscrits en option avec un coût supplémentaire (l'enregistreur, par exemple). Le matériel est aussi moins performent que celui fourni aux clients d'une offre Orange classique.

Conclusion : lisez bien le descriptif de l'offre low-cost, y compris les détails techniques, et comparez-la aux concurrents ou à une offre classique.