Pass Culture : bientôt une aide de 500 euros pour les jeunes de 18 ans

Pass Culture : bientôt une aide de 500 euros pour les jeunes de 18 ans
Le jour de leurs 18 ans, les jeunes recevront un chèque de 500 euros pour financer leurs activités culturelles. - © PeopleImages

Cinéma, livres, concerts, expositions… Le Pass Culture permettra à tous les jeunes fêtant leurs 18 ans d’accéder à la culture. Le gouvernement promet sa mise en place dès l’année prochaine.

C’était l’une des promesses de campagne d’Emmanuel Macron. La ministre de la Culture, Françoise Nyssen, a confirmé mercredi 9 août la mise en place en 2018 du Pass Culture. D’un montant de 500 €, il est destiné à tous les jeunes âgés de 18 ans.

Permettre « à toutes et à tous d’accéder à la culture est là ma priorité, et le Pass Culture en sera un des effets », a déclaré la ministre de la Culture. Grâce à ce chèque, les bénéficiaires pourront acheter des livres, se payer des sorties au musée, au cinéma, au concert, à des expositions ou encore visiter des monuments.

La somme devrait être versée le jour de leur anniversaire via une application mobile. « Nous commençons à en faire très sérieusement l’étude, pour que ce soit effectif dès l’année prochaine », a précisé la ministre devant l’Assemblée nationale. Pendant la campagne, le candidat Emmanuel Macron avait expliqué que le projet serait financé par l’Etat, par des diffuseurs et par les GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon).

Vers un Pass culturel européen ?

Ce Pass s’inspire du « bonus culture » lancé en Italie l’an dernier. Suite aux attentats du 13 novembre 2015 à Paris, l’ancien président du Conseil, Matteo Renzi, décide de créer une carte culture de 500 euros pour les jeunes italiens atteignant leur majorité. Pour lui, la culture est une arme pour lutter contre le terrorisme. Depuis janvier 2016 et jusqu’à la fin de cette année, les Italiens nés en 1998 peuvent ainsi télécharger des coupons culturels via l’appli mobile 18app. A ce jour, seuls 60 % en auraient profité.

Le 27 juillet dernier, lors de sa rencontre avec son homologue transalpin, la ministre de la Culture a déclaré qu’il serait « intéressant de voir comment on pourrait faire de ce Pass Culture une idée européenne ».