Les gestes écolos à adopter au bureau

Les gestes écolos à adopter au bureau
Utilisez une tasse plutôt que des gobelets en plastique. - © Scukrov

Ordinateurs allumés non-stop, impressions inutiles, stockage des emails… Au bureau, les comportements énergivores sont fréquents. L’Ademe donne des conseils pour être éco-responsable.

Même sur votre lieu de travail, vous pouvez agir pour protéger l’environnement. L’Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) a publié, jeudi 15 juin, une liste de comportements faciles à mettre en œuvre pour économiser l’énergie et limiter les déchets.

Stop aux ordinateurs allumés en permanence

Les ordinateurs fixes consomment de 120 à 250 kWh/an alors qu’un portable consomme de 30 à 100 kWh/an. « 4 % des écrans et 15 % des unités centrales sont laissés inutilement allumés en permanence », note l’Ademe.

Pourtant, des économies d’énergie sont faciles à réaliser :

  • mettez votre ordinateur en veille et réglez-le en mode « économie d’énergie » ;
  • au bout d’une heure d’inutilisation, éteignez-le totalement ;
  • limitez le nombre de programmes ou d’onglets ouverts inutilisés ;
  • n’installez pas les économiseurs d’écran animés qui empêchent la mise en veille de l’ordinateur et n’économisent pas d’électricité.

Faire la chasse aux impressions jamais lues

Le développement du numérique n’a pas diminué la consommation de papier, qui représente 75 % des déchets de bureau. « Chaque salarié consomme annuellement 70 à 85 kg de papier », déplore l’Ademe. Des impressions qui ne sont pas toujours utiles. « 25 % des documents sont jetés 5 minutes après leur impression et 16 % ne sont jamais lus ».

Si vous avez besoin d’imprimer, équipez-vous d’un appareil multifonction (imprimante, scanner et photocopieur) qui consommera jusqu’à 50 % de moins que les trois appareils séparés.

Privilégiez le noir et blanc ou le mode brouillon et faites une impression recto-verso. Pensez également à utiliser des polices de caractères économes en encre comme Ryman Eco, Garamond, Ecofont que vous pouvez télécharger en ligne.

Allumez l’imprimante au moment de son utilisation et éteignez-la ensuite. « Un photocopieur consomme 80 % de son énergie en mode attente », selon l’Ademe.

Les mails aussi sont énergivores

L’envoi de mails et leur stockage ne sont pas anodins pour l’environnement. Envoyer un mail d’un Mo à une personne produit l’équivalent de 15 grammes de CO2. Plus concrètement, cela équivaut à une heure de consommation d’une ampoule de 25W et un mail sans pièce jointe à 5Wh.

Pour faire des économies, pensez à :

  • cibler les destinataires et limiter l’envoi de mails groupés ;
  • limiter le nombre de documents en pièce jointe et alléger les fichiers attachés (fichiers compressés, PDF basse résolution, lien hypertexte plutôt que pièce jointe…) ;
  • supprimer les vieux mails inutiles.

N’utilisez pas de gobelets

Pour la pause-café, laissez les gobelets en carton ou en plastique et prenez une tasse. Vous limiterez ainsi la production de déchets.

Tout éteindre en partant

Avant de quitter le bureau, éteignez votre ordinateur, l’imprimante, les lumières, et le ventilateur le cas échéant. En hiver, réduisez l’intensité des radiateurs si vous le pouvez.