Le compteur Linky se déploie

Énergies
Le nouveau compteur électrique Linky se veut design, tranchant avec les vieux boîtiers bleus. - © Eric Gaillard - Reuters

D’ici à 2021, 35 millions de foyers vont être équipés du compteur Linky. Ce nouvel appareil transmet directement la consommation électrique à ERDF.

Enedis, la filiale d'EDF en charge du réseau de distribution d'électricité, a installé 3,8 millions de compteurs "intelligents" en France depuis le début du déploiement national qui a débuté en décembre 2015. Actuellement, ce sont entre 18 000 et 19 000 compteurs Linky qui sont posés par jour. D'ici fin 2017, Enedis compte atteindre le chiffre de 35 000 installations par jour. Pour redorer le blason de son compteur, Enedis joue la carte de l'autoconsommation, avec l'installation gratuite d'un compteur Linky, notamment dans le département des Pyrénées-Orientales, pour gérer la production d'energie solaire par le biais de panneaux photovoltaïques. Couac ou pas, après l’installation d’un compteur Linky, un couple habitant le Nord a vu sa facture électrique être multipliée par 3,5. Le point sur ce compteur.

Un compteur intelligent

Vert fluo, vert anis ou vert acidulé ? Le nouveau compteur électrique Linky se veut design, tranchant avec les vieux boîtiers bleus. Cet appareil n’est pas fondamentalement différent de celui que vous possédez aujourd’hui, sauf qu’il peut communiquer avec l’extérieur. Finis les passages du technicien chargé de relever la consommation à domicile, car les données sont envoyées automatiquement à l’opérateur. La consommation, mesurée en temps réel, sera transmise une fois par jour. Ce dispositif permettra donc une facturation plus précise que celle basée sur les estimations.

Une installation obligatoire

Personne ne peut refuser le remplacement de son compteur, et aucune somme ne peut être exigée pour sa pose par ERDF. La carte du déploiement de Linky peut être consultée sur le site d’ERDF. Plusieurs associations de consommateurs craignent néanmoins que l’abonné paie indirectement l’installation de ce compteur par le biais de l’augmentation d’une composante de la facture d’électricité, le tarif d’utilisation du réseau public de l’électricité (Turpe). Le bénéfice de ce changement est loin d’être évident pour la majorité des clients, à moins de souscrire à des services supplémentaires (payants) permettant d’analyser sa consommation en détail.

Un fonctionnement sous contrôle

Dès 2013, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) s’était inquiétée de la collecte des données de consommation. Un relevé toutes les dix minutes aurait permis d’identifier les habitudes de vie d’un abonné : heure de lever ou de coucher, périodes d’absence, etc. Aujourd’hui, les données collectées par Linky restent globales (pics de consommation par heure mais sans identification des appareils connectés). Et les données ne seront transmises aux entreprises tierces (un chauffagiste, par exemple) qu’avec l’accord de l’abonné.

Un système sécurisé

ERDF assure que les données sont chiffrées et sous le contrôle de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information. Le compteur serait même capable de détecter une tentative d’ouverture du capot, ce qui entraînerait un blocage du système.

Télétransmission par réseau électrique

Les données transitent sur le réseau électrique avec le protocole CPL (courant porteur en ligne). Donc, pas de Wifi ni de 4G dans votre maison. Cela devrait rassurer les personnes qui craignent les effets éventuels des ondes radio sur la santé.