Les bons plans vacances sur Internet

Économies
Découvrez comment faire pour alléger le coût de vos vacances. - © pixdeluxe

L’ouverture à la concurrence du rail et du bus, le covoiturage, la location ou l’échange entre particuliers permettent d’alléger sensiblement le coût des vacances. Apprenez à profiter de ces nouveaux services.

Voyager moins cher

En voiture

Trois Français sur quatre prennent leur véhicule pour partir en vacances, ce qui leur coûte en moyenne 233 €, selon un sondage Elabe/RTL de juillet 2015.

Pour réduire la facture, ils sont de plus en plus nombreux à pratiquer le covoiturage, par l’intermédiaire de sites comme BlaBlaCar.fr, Idvroom.com ou Vadrouille-covoiturage.com. Cela permet de rentabiliser une place inoccupée dans leur voiture ou encore de faire partir séparément un membre de leur famille.

« L’été, nous enregistrons un pic de 40 % de demandes supplémentaires, confirme Kévin Deniau, responsable des relations de presse chez BlaBlaCar. Le covoiturage n’est plus seulement réservé aux jeunes : les 18-25 ans représentent 36 % de notre communauté, mais les 26-35 ans sont 28 %, et les plus de 35 ans augmentent au fil des ans. » Les transactions s’effectuent en ligne, et le prix conseillé d’un trajet s’établit en additionnant les frais d’essence et de péage, puis en divisant le total par trois (calcul sur la base de trois passagers, hors conducteur).

Un voyage Bordeaux-Bayonne peut s’élever à 12 € seulement, et le tarif ne varie pas, même en période de pointe.

Pendant votre séjour, vous pouvez louer un véhicule à un particulier sur des sites comme OuiCar, Drivy.com ou Deways.com.

« Cette formule revient entre 30 % et 40 % moins cher, reconnaît Marion Carrette, fondatrice de OuiCar. Elle apporte une grande flexibilité. Vous pouvez louer tard le soir ou le dimanche, et les options, comme le GPS et le siège bébé, sont souvent gratuites. »

En train

En juillet et en août, la SNCF accueillera, comme chaque année, plus de 22 millions de voyageurs. Pour comparer l’ensemble des offres à tarif réduit, vous pouvez consulter OuiGo, Voyages-sncf.com, ou encore Captain Train qui vous évite de naviguer entre plusieurs sites.

« En France, nous revendons 100 % des offres des opérateurs, et nous combinons tous les itinéraires vers les 5 500 gares, ce qui vous donne l’assurance de comparer les meilleurs prix, assure Jean-Daniel Guyot, son président. Sur un trajet Lille-Marseille, outre les changements habituels à Paris, nous suggérons au voyageur un TGV Lille-Marne-la-Vallée couplé à un OuiGo pour Marseille, qui divise le prix par trois. »

Ce spécialiste de la vente de billets en ligne couvre l’ensemble de la France, toute l’Allemagne avec la Deutsche Bahn, et l’Italie avec Thello.

Si vous êtes contraint d’annuler votre voyage, il vous est possible de revendre en ligne votre billet non échangeable et non remboursable. Une démarche tout à fait légale, à condition de ne pas vendre le titre de transport plus cher que son prix affiché. Même un billet à imprimer soi-même peut être cédé tant qu’il n’a pas été créé. Il suffit d’en communiquer la référence à l’acheteur, qui l’imprimera alors sous son nom.

Les sites Trocdestrains.com, ZePass.com, KelBillet.com ou PasseTonBillet.fr sont les plus connus.

En car 

Depuis l’été 2015, de nombreux transporteurs assurent des liaisons au départ et en direction de la capitale, et couvrent des lignes transversales, comme Toulouse-Nantes ou Nice-Bordeaux, et internationales, vers la Belgique ou l’Espagne. Vous pouvez réserver sur Eurolines.fr, FlixBus.fr, Isilines.fr, Megabus.com, Ouibus.com, Starshipper.com. Le site Comparabus.com permet une simulation pour trouver la meilleure offre.

En avion

À côté des comparateurs de vols non exhaustifs et dont les offres tarifaires sont souvent incomplètes, MisterFly, agence spécialisée dans le vol sec, garantit les prix les plus bas et rembourse la différence si vous trouvez un vol moins cher.

« Dès le premier affichage, l’internaute accède au prix final sans devoir ajouter des frais de dossier ou de bagages, assure son cofondateur Carlos da Silva. Pour 10 à 15 % de plus, nous proposons un billet “Flexy” permettant de modifier ou d’annuler son vol moyennant une franchise de 10 %. Moins chère, notre assurance annulation garantit le remboursement de 70 % du billet, jusqu’à une heure avant le départ. »

Pour les budgets serrés, l’agence propose le paiement sans frais en quatre fois : 25 % à la commande, puis 25 % pendant trois mois. Pour une destination précise ou à partir d’une fourchette de dates, vous pouvez consulter un tableau des prix pour les six mois à venir ou obtenir une suggestion des meilleurs tarifs sur les principales destinations.

Se loger à petits prix

Échange de logements

En France et à l’étranger, des dizaines de milliers de personnes s’échangent leur logement au moment des vacances. Les plus anciens organismes d’échange, Intervac et Homelink, ont vu le jour en 1953, d’autres les ont rejoints, comme Trocmaison.com, GuestToguest.fr, SwitcHome.org ou Echangedemaison.com.

« Le catalogue imprimé que nous avions coutume d’envoyer aux adhérents a cédé la place aux annonces en ligne, note Kristina Caillaud, directrice d’Intervac. Nous disposons de 1 300 annonces actives en France et de 8 000 à l’étranger. Pour la France, destination très prisée, nous enregistrons 20 000 échanges par an. »

L’adhésion annuelle revient à 75 € pour des échanges en France, à 95 € à l’étranger.

Auberges de jeunesse

Elles ne sont plus seulement réservées aux jeunes globe-trotters. Ouvertes à tous sans restriction d’âge, ces établissements (Fuaj.org et AubergesDeJeunesse.com) s’adressent désormais aux familles qui peuvent loger dans une même chambre pour un prix modique.

Gîtes contre petits boulots

À condition de retrousser ses manches et d’aimer la nature, chacun peut se loger et se nourrir à la ferme sans bourse délier. Le « wwoofing » ou « world wide opportunities on organic farms » (possibilité d’hébergement dans les fermes bio du monde entier) est présent dans une centaine de pays, dont la Chine, le Ghana ou le Japon, et se développe également en France (wwoof.fr ou wwoofinternational.org).

Un bon coin de canapé 

Découvrir la France, la Suisse, le Canada ou la Nouvelle- Zélande par l’échange, sans rien dépenser pour l’hébergement, voilà l’objet de la Route des SEL (systèmes d’échanges locaux).

Les SEL, basés sur le troc ou l’échange de services, permettent également de se recevoir les uns chez les autres (Route-des-sel.org).

Ils font figure de précurseurs du « couchsurfing », un réseau d’hospitalité gratuite entre membres. Pour avoir accès aux offres d’hébergement et faire de belles rencontres, il suffit d’adhérer moyennant 7 € par an (couchsurfing.com ou Warmshowers.org).

Profiter de ses loisirs

Repas chez l’habitant

Pour fuir les restaurants à touristes et retrouver le goût de la nourriture authentique, quoi de mieux qu’un repas chez l’habitant ? Passionné de voyages et de gastronomie, Jean-Michel Petit a créé VizEat.com, pour faire de l’assiette un passeport vers de nouvelles rencontres : « Nous comptons 10 000 hôtes dans plus de 60 pays, et 3 000 un peu partout en France, même dans les villages les plus reculés. Nous pensions n’attirer que des touristes ou des jeunes, mais un tiers de nos “VizEaters” ont plus de 50 ans et de plus en plus d’autochtones s’y mettent. »

Chez l’habitant, un repas moyen (entrée, plat, dessert et un verre de vin) coûte de 20 à 25 € par personne. Vous avez le choix de déjeuner, « bruncher », prendre l’apéro... ou même suivre un cours de cuisine. D’autres initiatives sont à découvrir sur VoulezVousDiner.com ou ViensMangeralaMaison.fr.

Guide gratuit

Des amoureux de leur ville proposent bénévolement de vous faire découvrir leur univers. L’idée vient des États-Unis où, depuis 1992, chacun peut visiter New York accompagné d’un « hôte » de la ville, grâce à l’association Big Apple Greeter. Trouvez votre guide dans le monde sur Myworldguide.net, Bigapplegreeter.org, ou, par exemple, à Strasbourg, sur Local-trotter-strasbourg.com.

7 astuces pour les budgets serrés

1 - Consulter « Le magazine du voyageur », blog du comparateur Liligo qui regorge d’infos pratiques (annonces des promotions de compagnies aériennes, ouverture des ventes de billets IDTGV à 19 €, etc.).

2 - Mettre sa voiture en location à l’aéroport, pour s’éviter les frais de parking grâce à Carnomise.fr.

3 - Louer une voiture pour 1 €, en rapatriant un véhicule pour une agence de location, avec Driiveme.com ou Travelercar.com.

4 - Faire du gardiennage de maison pour des propriétaires absents, sur Maisonbleucitron.com, Partirtranquille.comIlidor.com ou Vacancetranquille.fr.

5 - Camper chez l’habitant, avec CampeDansMonJardin.com, Gamping.fr ou Owlcamp.com.

6 - Échanger des gardes d’animaux entre particuliers, avec Animal-fute.com ou Mr-Animo.com.

7 - Revendre sa réservation d’hôtel, sur RoomRoom.com ou Trocotel.com.