Entretenir sa maison au naturel

Entretenir sa maison au naturel
Les produits d’entretien industriels menacent bien des équilibres. - © Choreograph

On fait le ménage pour assainir sa maison et préserver sa santé. Pourtant, les produits d’entretien industriels menacent bien les équilibres. Quelles sont les alternatives simples et efficaces ?

Leurs noms sont barbares et leur liste à rallonge : les composés indésirables pour la santé ou l’environnement sont légion dans les produits ménagers industriels. Certains désinfectants, comme l’eau de Javel, favorisent la prolifération de microbes résistants aux antibiotiques. Des conservateurs fréquents – les isothiazolinones (MIT, MCI, BIT) – sont toxiques en milieu aquatique et allergènes pour l’homme. Sans compter les acides puissants et très irritants (chlorhydrique, formique, soude caustique), prévus pour dissoudre le tartre sans frotter et sans attendre.

En définitive, « l’air intérieur est plus pollué que l’air extérieur alors qu’on passe 86 % de notre temps à l’intérieur », rappelle Corentin Job, conseiller médical en environnement intérieur à l’Association pour la prévention de la pollution atmosphérique Nord-Pas-de-Calais. Le premier geste pour assainir sa maison consiste donc à aérer, si possible tôt le matin, avant les pics de circulation automobile.

Mon placard au naturel

Le recours aux produits chimiques et toxiques n’est pas inéluctable, la tendance au naturel se développe. Les tutoriels pour fabriquer soi-même ses produits d’entretien pullulent sur Internet.

Au-delà de l’effet de mode, une professionnelle comme Christelle Feuillet, femme de ménage pour une entreprise lilloise spécialisée dans le nettoyage écologique, ne jure que par son mélange de vinaigre blanc et d’alcool ménager, à manipuler avec précaution car inflammable : « Je prépare mon mélange dans des flacons et des pulvérisateurs réutilisables. C’est très pratique. Je nettoie tout avec ça, sauf les sols, pour lesquels je dilue un bouchon de savon noir dans une bassine d’eau chaude. C’est d’autant plus important pour moi de choisir des produits naturels que je les manipule toute la journée. J’utilise les mêmes produits à la maison que chez mes clients. »

Parmi les autres produits naturels incontournables (voir Les indispensables), le bicarbonate de soude : légèrement abrasif, désodorisant et détachant, il désincruste les graisses brûlées, fait briller robinetterie, sanitaires, argenterie et peut même déboucher les canalisations. Dépourvus d’ingrédients de synthèse, comme les conservateurs, ces produits contiennent seulement des substances d’origine végétale ou minérale. Ils sont moins nocifs pour la santé – nos organismes y sont habitués –, comme pour l’environnement qui sait les « recycler ».

Ils utilisent aussi moins d’emballages. Néanmoins, « les parfums naturels, comme le limonene ou le geraniol, sont des allergènes », explique Corentin Job.

Des produits industriels « propres » ?

Utiliser des ingrédients simples et fabriquer ses produits soi-même réclame cependant de changer ses habitudes d’achat et de ménage. Peut-être préférerez-vous une solution 
plus simple en recourant aux produits industriels dits « écologiques ». Ils ne sont pas nécessairement plus chers. Comparez bien les prix au litre et tenez compte de la quantité de produit recommandée à chaque usage. Fiez-vous à leurs labels : Écolabel européen ou Écocert, repérables à leurs pictogrammes, garantissent des ingrédients plus respectueux de l’environnement. Méfiez-vous en revanche des allégations parfois trompeuses, comme 
« au savon de Marseille », alors que le produit en contient très peu et que d’autres substances tout à fait indésirables entrent dans la composition.

Les bons outils

Le produit ne fait pas tout. En matière d’équipements, naturel et efficacité font-ils bon ménage ? « J’utilise des chiffons et une serpillière à picots en microfibre, tranche Christelle Feuillet. Avec ce matériau, on capte beaucoup de saletés avec très peu de produit et sans laisser de traces. » 


La microfibre est certes une matière synthétique, mais elle est très résistante et peut être réutilisée de nombreuses fois,
 au contraire d’une éponge végétale classique qui s’encrassera ou moisira rapidement.


En revanche, halte aux lingettes jetables qui font des déchets inutiles. Même celles qui se jettent dans les toilettes : elles s’accumulent et causent de gros problèmes dans les stations d’épuration.

À situations exceptionnelles, mesures exceptionnelles

Vous pouvez malgré tout être amené à utiliser des produits industriels classiques pour nettoyer complètement une maison 
à l’abandon ou désinfecter à fond un réfrigérateur en panne dont le contenu a pourri. Pensez alors à vous protéger les mains avec des gants, les yeux avec des lunettes, à porter un masque, et à bien aérer les lieux, pendant et après l’utilisation.

Infos +

  • toutpratique.com : des recettes pour fabriquer ses produits d’entretien et une vente en ligne de produits écologiques.
  • consommerdurable.com : des conseils, des retours d’expérience d’utilisation de produits d’entretien naturels.