Soldes d’hiver : les trois points à savoir pour en profiter

Soldes d’hiver : les trois points à savoir pour en profiter
C'est parti pour six semaines de soldes d'hiver ! - © demaerre

Ce mercredi 11 anvier a donné le départ de six semaines de soldes. Entre bonnes affaires et faux rabais, voici quelques points à connaître pour profiter au mieux de ce grand rendez-vous commercial. 

Jusqu’au 21 février, une partie des stocks des enseignes seront mis en promotion afin de s’écouler au mieux.

Dans les départements des Vosges, de la Meurthe-et-Moselle, de la Meuse, et de la Moselle, les soldes ont d’ailleurs déjà commencé depuis le lundi 2 janvier. Cette période promotionnelle se clôturera alors le dimanche 12 février 2017. Das

Depuis mai 2015, et conformément à la loi Pinel du 18 juin 2014, les soldes flottantes, ces semaines de réductions dont la date était fixée par les commerçants, ont été supprimées.

1. Est-ce que cela vaut encore le coup de faire les soldes ?

Entre les ventes privées, les offres promotionnelles et les ventes flash, les occasions d’acheter un article à prix réduit ne manquent pas. Alors, est-ce que cela vaut encore le coup de mettre le nez dehors pour faire les soldes ?

Oui, car lors des soldes, la vente à perte est autorisée. Ce qui n’est pas le cas pour les autres offres promotionnelles.

Seul hic : durant les soldes, les commerçants n’ont pas le droit de reconstituer leurs stocks. En cas de besoin d’un produit en particulier, le risque de la rupture de stocks est présent. 

2. Quelles sont les garanties des produits soldés ?

Les affiches « ni repris ni échangés » fleurissent autour des produits soldés. Ces mentions sont légales. Si le produit ne convient pas (taille, style pour un vêtement par exemple), rien n’oblige le commerçant à vous l’échanger. Cela dit, pour être valable, cette indication doit être visible pour le consommateur. Et rien ne l’empêche de vous échanger le produit à titre commercial.

Cependant, en cas d’un défaut sur l’article (vices cachés), l’acheteur peut faire valoir les garanties légales.

3. Les soldes en ligne sont-elles soumises aux mêmes obligations ?

Oui, rappelle la répression des fraudes dans son guide sur les soldes. Lire ici. Les sites de vente en ligne sont d’ailleurs soumis au même calendrier que les enseignes physiques.

Le client a quatorze jours à compter de la livraison pour retourner le produit au vendeur pour un échange ou un remboursement sans pénalité.

Lors d’un achat sur Internet, il faut se méfier de tous les frais accesoires. Le coût de la livraison, de la garantie, le tarif des accessoires peuvent faire grimper le prix d’un produit.

Vêtements de grande marque à prix cassés, chaussure de luxe à un tarif défiant toute concurrence... Sur le web se nichent de nombreuses promotions alléchantes, dont certaines se révèlent des arnaques (contrefaçons ou vol de données bancaires).

Pour ne pas tomber dans le piège, le Centre européen des consommateurs (CEC) livre les bons réflexes à adopter pour mieux acheter sur les sites de ventes en ligne

  • « Méfiez-vous des noms des sites. Ouvrez l’œil si les URL comprennent les termes « pascher », « soldesmaxi » etc. et sont précédé par le nom de la marque ou encore des URL dénuées de tout lien avec les articles vendus sur le site de vente de vêtements en ligne.
  • Comparez les prix et notamment ceux affichés par la marque. Si le prix est considérablement inférieur, méfiez-vous.
  • Vous pouvez également consulter le site de la marque, pour voir si elle ne recense pas une liste de sites vendant des contrefaçons.
  • Avant de commander, veillez à savoir qui prend en charge les frais de réexpédition de la commande : vous ou le professionnel ? En effet, sachez que le professionnel n’est pas tenu de les supporter.
  • Assurez-vous de l’existence d’un interlocuteur, sans lequel espérer trouver une issue positive, s’avère quasi nulle. Vérifiez l’adresse internet du site via WHOIS, DENIC (pour les noms de domaine terminant par« .de »), AFNIC (pour les noms de domaine terminant en « .fr ») pour déterminer qui a enregistré le site de vente en ligne et quand.
  • Fautes d’orthographe ou de grammaire : les sites rédigés dans un français approximatif sont à éviter.
  • Avant de payer, assurez-vous que votre paiement soit sécurisé (l’URL commence par https et un cadenas fermé sur le bas droit de votre écran s’affiche).

En cas de doute ou de problème avec un marchand établi dans un autre pays membre de l’Union européenne, en Islande ou en Norvège, contactez le Centre Européen des Consommateurs France.