Compagnies aériennes : des indemnisations en cas de retard

<em>Modifier Article</em> Compagnies aériennes : des indemnisations en cas de retard
Si votre vol connaît un retard de 3 heures ou plus, la réglementation européenne oblige la compagnie aérienne, sous réserve que vous en fassiez la demande, à vous indemniser de 250 à 600 euros en fonction de la longueur du vol et de la durée du retard. - © SamuelBrownNG

Si votre vol subi un retard important, la réglementation européenne vous protège. Outre une prise en charge pendant le temps de l’attente, elle prévoit une indemnisation pouvant aller jusqu’à 600 € en cas de retard important à l’arrivée. L’essentiel à connaître pour voyager sereinement. 

Si la compagnie vous annonce que votre vol va être retardé d’au moins 2 heures pour un vol court (moins de 1 500 km), 3 heures pour un moyen courrier (vol de 1 500 km à 3 500 km ou vol intracommunautaire de plus de 1 500 km) et 4 heures pour un long courrier (plus de 3 500 km), elle doit vous offrir des rafraîchissements, de quoi vous restaurer et vous permettre de passer deux appels téléphoniques ou d’envoyer deux messages.

S’il est prévu que votre vol doit repartir au plus tôt le lendemain, elle doit en outre organiser et prendre en charge votre hébergement à l’hôtel et l’aller-retour entre l’aéroport et l’hôtel. Toutefois, si le vol est annoncé avec un retard d’au moins 5 heures, vous pouvez renoncer à partir. Dans ce cas, la compagnie doit vous rembourser dans les 7 jours. Ce remboursement doit comprendre les parties du voyage non effectué (par exemple, le prix du vol retour s’il s’agissait d’un billet aller/retour) et celles déjà effectuées mais devenues inutiles. Si vous avez raté une correspondance suite au retard de votre premier vol, la compagnie doit vous laisser le choix entre le remboursement, un vol retour vers l’aéroport de départ ou un réacheminement dans des conditions de transport comparables, dans les meilleurs délais, sans coût supplémentaire et avec une prise en charge pendant la période d’attente du prochain vol. Dans la mesure du possible, elle doit éviter de vous proposer des correspondances supplémentaires et la durée du trajet doit être aussi proche que possible de la durée du voyage initialement prévue.

Indemnisation forfaitaire en cas de retard important à l’arrivée

Si vous arrivez à destination avec au moins 3 heures de retard par rapport à l’heure initialement prévue, vous avez le droit à la même indemnité forfaitaire que celle prévue pour une annulation de vol : 250 € pour un vol de 1 500 km ou moins ; 400 € pour un vol intracommunautaire de plus de 1 500 km et pour tous les autres vols de 1 500 km à 3 500 km et 600 € pour tous les autres vols (cette indemnité pouvant être ramenée à 300 €, lorsque le retard est inférieur à 4 heures).

Mais attention, cette indemnité ne vous sera pas versée automatiquement : il faut la réclamer auprès de la compagnie sans avoir à prouver que vous avez subi un quelconque préjudice. En plus de l’indemnité forfaitaire, n’hésitez pas à demander le remboursement de vos frais si la compagnie n’a pas pris en charge vos repas, votre hébergement durant votre attente et que vous avez dû les régler de votre poche.