Choisir son entreprise de déménagement

Les entreprises de déménagement proposent une grande diversité de services à des prix variables. Avant de choisir, ne négligez pas la visite du commercial, comparez les devis et posez toutes vos questions.

Meubles brisés, camion envolé, petits ou gros larcins…, tous les déménagements ne se passent pas sans casse !

Il faut donc bien se renseigner avant de confier ses meubles à une entreprise… et s’y prendre relativement à l’avance : un mois minimum, et plus de deux mois en été ou fin décembre. Ces dernières périodes sont les plus demandées et les prix augmentent jusqu’à 50 %.

L'indispensable devis

Idéalement, demandez des devis à trois entreprises. Pour les sélectionner, le bouche-à-oreille reste l’une des meilleures pistes, mais on trouve évidemment sur Internet des listes interminables de sociétés.

Avant tout, vérifiez leur inscription au registre du commerce et à celui des transporteurs routiers. Privilégiez celles qui sont affiliées à la Chambre syndicale ou à la Fédération française des déménageurs ou, mieux encore, celles qui disposent d’une certification Afnor NF Service. Méfiez-vous des petites annonces dans les journaux gratuits.

Sur Internet, on trouve aussi de plus en plus de sites qui proposent des devis en ligne. Une fois saisis les éléments pratiques et techniques, le site les transmet à différentes entreprises qui vous contactent ensuite pour prendre rendez-vous et établir un devis.

Attention : les sites ne garantissent ni ne vérifient la qualité des sociétés qui y adhèrent. Évitez les entreprises qui proposent des devis sans visite préalable.

Enfin, sachez qu’un déménageur indépendant peut être aussi compétent et moins cher que celui appartenant à une chaîne. Mais, en cas de déménagement lointain, les coûts de transport sont souvent moins élevés en passant par les sociétés qui possèdent des antennes dans toute la France.

La visite préalable primordiale

La visite est primordiale pour établir un devis juste, devis qui est toujours gratuit. Elle est effectuée par un commercial qui estime le volume de votre déménagement, en allant de la cave au grenier en passant par les placards et l’abri de jardin.

Il évalue les difficultés (piano, objets fragiles, plantes, meubles à démonter, accès, stationnement, utilisation d’un monte-charge, dimensions de l’ascenseur, etc.).

À vous de lui préciser les éventuels problèmes sur le lieu d’arrivée : tout surcoût dû à un oubli de votre part sera facturé… et souvent au prix fort.

Se forger une opinion de l'entreprise de déménagement

Cette visite vous permet aussi de vous forger une opinion sur la société (ponctualité, efficacité, précision…) et de poser les questions que vous aurez préalablement listées : disponibilité, délais, détail des prestations, garanties, assurances, etc.

Méfiez-vous du commercial expéditif ou trop sûr de lui : ce n’est pas lui qui portera…

Le commercial vous propose ensuite les différentes formules offertes par sa société, parmi lesquelles vous devrez choisir. Pour connaître le prix du déménagement, il faut attendre de recevoir les devis (par courriel ou par courrier).

Les différentes formules de déménagement

On vous propose en général trois formules, baptisées au gré des entreprises "économique" ou "access", "standard" ou "classique", "major" ou "must".

Si vous choisissez l’option la plus économique, la société fournit quelques semaines à l’avance cartons et adhésif, vous emballez tout (linge, livres, vaisselle, bibelots…) et vous démontez et remontez vos meubles. Le déménageur effectue seulement le transport et la manutention.

Dans la formule standard, le plus souvent choisie, vous emballez tout dans les cartons fournis par le déménageur, mais il se charge de la vaisselle et des objets fragiles (emballage et déballage), du démontage et du remontage du mobilier.

Enfin, avec l’option la plus onéreuse, ce sont les déménageurs qui s’occupent de tout, emballage, pose des vêtements sur penderies portables, démontage, remontage des meubles. Le décrochage des lustres et des tringles reste à votre charge, mais il peut être proposé en option.

Passer le devis au crible

Lorsque vous recevez les devis, vérifiez-les soigneusement : références de l’entreprise, description détaillée des services, volume du mobilier, date, lieux et distance, prix et modalités de paiement (en général 30 % à la commande, le solde à la livraison), valeur du mobilier, taux de garantie, conditions générales de vente et éléments particuliers (monte-meubles, options supplémentaires…).

Enfin, sachez qu’il existe souvent une marge de négociation financière, notamment en période creuse… Ne tardez pas à faire votre choix, car les agendas se remplissent vite.

Renvoyer le devis signé

Ensuite, vous devez renvoyer le devis signé, payer les arrhes, et remplir la déclaration de valeur sous peine de nullité du contrat. Elle détermine une partie du prix, puisqu’un taux est appliqué selon les montants déclarés.

On y précise la valeur totale du patrimoine confié au déménageur, ce qui permet d’être indemnisé en cas de vol du camion par exemple : ne la sous-estimez pas.

Par ailleurs, pour éviter de tout détailler, l’entreprise fixe un montant plafond d’indemnisation par objet (variable selon les sociétés). Une déclaration à part doit être remplie pour les objets ou meubles qui dépassent cette limite.

Vérifiez auparavant votre contrat d’assurance-habitation : certaines formules couvrent l’ensemble de vos biens lors d’un déménagement.

Être présent le jour du déménagement… sans être encombrant

Le jour J, une fois tout emballé, vous devez obligatoirement signer et remettre au chef d’équipe une lettre de voiture afin de prouver que vous l’autorisez à transporter vos biens. Elle comprend le nom du client, les adresses, dates et étapes, le volume, les autorisations et la déclaration de valeur.

Après la réception des meubles, faites le tour des lieux avec le chef d’équipe, vérifiez l’exécution du devis (déballage, remontage…) et l’état du mobilier (examinez surtout les objets les plus fragiles ou les plus coûteux).

Si vous ne constatez aucun problème, signez la déclaration de fin de travail (qui se trouve avec la lettre de voiture). S’il manque des objets ou s’ils sont détériorés, il faut y indiquer vos réserves claires et détaillées.

En cas de problème...

Si vous avez émis des réserves, elles doivent être impérativement confirmées (ainsi que le montant des biens, justifié par factures, expertise ou autre) par lettre recommandée avec avis de réception, dans un délai de dix jours calendaires (article L. 121-95 du Code de la consommation).

Ensuite, vous disposez d’un an pour porter l’affaire devant les tribunaux. La responsabilité du déménageur ne sera pas engagée en cas de faute du client ou de force majeure (vol avec agression, accident sans responsabilité de l’entreprise, conditions atmosphériques imprévisibles…) ou de "vice propre de la chose" (une armoire vermoulue, par exemple).

Enfin, si vous êtes satisfait, il ne vous reste plus qu’à donner un pourboire (si vous le souhaitez), à payer le solde contre facture… et à retrousser vos manches !

A savoir sur le déménagement

Et aussi sur Dossier familial