Animal de compagnie : les solutions pour le faire garder cet été

Animal de compagnie : les solutions pour le faire garder cet été
60 000 chiens et chats sont abandonnés chaque été en France. - © TriggerPhoto

Chaque été, plus de 60 000 animaux domestiques sont abandonnés. Pourtant, des pensions, pet-sitters et familles d’accueil peuvent les nourrir et les promener pendant les vacances.

Stop à l’abandon, c’est le mot-clef choisi sur les réseaux sociaux par la Fondation 30 millions d’amis pour sa nouvelle campagne de sensibilisation contre l’abandon des animaux domestiques pendant l’été.

Dans un spot diffusé à la télévision et sur Internet depuis jeudi dernier, l’association a choisi un procédé narratif efficace. La vidéo commence par nous présenter une belle histoire : un père de famille découvre en forêt un chien abandonné et décide de l’adopter. Mais en réalité, les images ont été inversées. Et la suite du film montre le même père qui attache le chien à un arbre et part. En plus du spot, des affiches seront diffusées tout l’été dans plus de 200 municipalités.

 

Cette campagne est importante, car chaque été ce sont quelque 60 000 chiens et chats qui sont abandonnés par leur maître. Assimilé à un acte de cruauté, l’abandon d’un animal domestique est passible de 2 ans d’emprisonnement et 30 000 € d’amende (article 521-1 du Code pénal).

Plutôt que d’en arriver là, faites-le garder si vous ne pouvez pas l’emmener sur votre lieu de vacances.

La garde à domicile d’un animal domestique

Première option : un proche s’installe chez vous pendant votre absence ou passe une fois par jour pour s’occuper de votre animal. Sachez que les chats n’aiment pas la solitude et ont besoin de se sentir rassurés.

Si aucun proche n’est disponible, tournez-vous vers les pet-sitters. Indépendants ou proposés par des organismes, ils rendent visite à votre animal selon la fréquence désirée. Coût moyen : 15 € environ par jour pour une heure de visite.

Des jeunes ou seniors peuvent aussi s’installer chez vous pendant vos vacances moyennant environ 140 € par semaine. Plusieurs structures proposent ce type de service. Mieux vaut réaliser un essai de quelques jours pour vérifier que tout se passe bien.

Des pensions spécialisées pour chien et chat

Des pensions spécialement conçues pour les animaux peuvent s’en occuper. Pour y séjourner, votre chien ou votre chat doivent être tatoués ou pucés et leurs vaccins à jour. N’hésitez pas à en visiter plusieurs pour comparer l’accueil et la propreté des lieux et vérifiez bien que la pension choisie a reçu l’agrément de la préfecture. 30 millions d’amis propose une carte interactive vous permettant de localiser les pensions près de chez vous.

Assurez-vous que votre animal sera correctement traité en posant des questions : à quelle fréquence votre chien sera promené, quelle est la nourriture proposée, etc. Sachez que, dans le cadre de l’Opération protection animale vacances (OPAV) du gouvernement qui se déroule chaque été, des inspections peuvent être réalisées dans les établissements qui connaissent une activité accrue. Objectif : vérifier s’ils respectent bien les règles sanitaires et de protection animale en vigueur.

Enfin, avant de le laisser pour la durée de vos vacances, faites-lui passer un ou deux jours dans la pension afin de voir s’il s’habitue. Un contrat écrit et signé par les deux parties fixera les obligations des uns et des autres ainsi que le coût du séjour. Il faut compter de 8 à 20 euros par jour.

Bon à savoir, si vous possédez une tortue par exemple, certaines pensions sont spécialisées dans l’accueil des NAC, les nouveaux animaux de compagnie.

Le confier à une famille d’accueil

On n’y pense pas forcément mais des familles d’accueil peuvent en prendre soin moyennant finance. Comptez de 16 à 23 € par jour environ. Attention, les tarifs ne comprennent pas toujours la nourriture et la litière. Des organismes et associations vous mettront en contact avec une famille.