Assurance voyage annulation : attention au contrat !

Contenu

À l'achat d'un voyage, l'assurance annulation vous garantit en principe le remboursement si votre départ s'avérait impossible.

Pas de chance : une mauvaise chute vous immobilise chez vous pendant un mois alors que vous deviez partir en stage d'initiation à la plongée en Méditerranée… L'assurance annulation que vous avez souscrite devrait jouer. À moins que l'une des clauses du contrat ne l'interdise. Mieux vaut donc le lire attentivement : les exclusions sont nombreuses. À vérifier également : n'êtes-vous pas déjà couvert par le biais de votre carte bancaire avec laquelle vous avez réglé votre voyage ?

Assurance voyage annulation : les risques couverts

La plupart des contrats couvrent aujourd'hui :
- les maladies ;
- les accidents ;
- les décès de proches ;
- les suites ou contre-indications de vaccination ;
- la convocation à un examen de rattrapage ;
- les licenciements économiques.

Attention aux contrats qui couvrent uniquement les annulations consécutives “aux maladies ou accidents graves” sans préciser ce qu'il faut entendre par “grave”.

J'ai raté mon avion !

Certains contrats garantissent une indemnité aux personnes qui ratent leur avion, quelle qu'en soit la raison. Cette indemnité, plafonnée à 80 % du prix d'un vol sec ou à 50 % du prix d'un forfait, permet à l'assuré d'acheter un autre billet d'avion pour rejoindre son lieu de vacances.

De nombreuses exclusions

Dans tous les cas, les contrats excluent systématiquement les épidémies, les grèves, la participation à certains sports à risques… L'annulation du voyage du fait de l'organisateur n'est pas non plus garantie. Selon les contrats, une franchise est prévue pour la plupart des motifs d'annulation.

Les justificatifs à fournir

Si un problème professionnel est à l'origine de l'annulation, vous aurez à fournir les attestations de votre employeur. Si l'annulation est motivée par votre état de santé ou celui de vos proches, vous aurez à fournir un certificat médical. Adressez-vous pour cela à votre médecin traitant ou, en cas d'accident, au médecin ou chirurgien qui vous a prodigué des soins.

Assurance individuelle ou assurance groupe ?

Les voyagistes proposent parfois le choix entre une assurance de groupe, à tarif attractif, et une assurance individuelle, plus chère. L'intérêt d'un contrat individuel : un éventail de garanties plus large. Sont couvertes, par exemple, les annulations dues aux complications de grossesse, au vol de papiers d'identité, ou au refus de visa. Les maladies chroniques et leur aggravation peuvent également être prises en charge…

Des garanties annulation offertes par les cartes bancaires

Seules les cartes haut de gamme, comme Visa Premier, ou Gold MasterCard comportent des garanties d'assurance annulation. Avantage évident : vous n'avez pas à payer de prime supplémentaire, puisque ce service est lié à votre carte bancaire. Pour en bénéficier, vous devez obligatoirement payer le voyage avec la carte.

En outre, il faut savoir que ces cartes ont généralement une couverture réduite limitée aux maladies graves, aux préjudices graves comme un dégât des eaux à votre domicile exigeant votre présence sur place, ainsi qu'en cas de licenciement économique dont la procédure n'était pas commencée lors de la réservation.

Arnaque à l'assurance ?

Si vous annulez le vol ou le séjour parce que vous avez simplement changé d'avis ou pour tout autre motif non pris en charge par l'assurance, évitez de demander un certificat de complaisance.

En effet, lorsque le certificat n'est pas probant, les assureurs n'hésitent pas à demander des pièces justificatives complémentaires, à faire intervenir leur médecin-conseil ou encore à demander la désignation d'un expert devant le tribunal.

En désespoir de cause : cédez votre voyage

En l'absence d'assurance annulation, ou si vous n'entrez pas dans l'un des cas prévus par l'assurance souscrite, vous pouvez toujours, en cas d'empêchement, céder un voyage organisé à une personne de votre choix qui participera au voyage à votre place. Seule condition : informer l'agence de voyages 7 jours avant le départ, par lettre recommandée avec accusé de réception.

En cas d'insolvabilité de ce nouveau participant, vous serez solidaire du paiement du prix.