Zéro résidu de pesticides : un nouveau label pour les fruits et légumes

Zéro résidu de pesticides : un nouveau label pour les fruits et légumes
Un nouveau label, différent du bio, va faire son apparition dans les rayons fruits et légumes. - © fotojog

Les fruits et légumes vendus sous le label « Zéro résidu de pesticides » ne seront pas issus de l’agriculture biologique mais seront garantis sans pesticides.

Un collectif baptisé « Nouveaux Champs », créé par sept gros maraîchers et arboriculteurs de différentes régions de France, vient de lancer un nouveau label visant à garantir aux consommateurs « Zéro résidu de pesticides » sur leurs fruits et légumes.

Le concept est différent du bio. Les fruits et légumes ont le droit de pousser sur des substrats nutritifs, ce qui est interdit en agriculture biologique. Les fertilisants minéraux et les produits de bio-contrôle sont autorisés. En revanche, tous les produits chimiques de synthèse, comme le glyphosate ou les néonicotinoïdes tueurs d’abeilles, sont bannis.

Afin de garantir la promesse du « zéro résidu de pesticides », la produits devront répondre aux critères d’un cahier des charges contrôlé et vérifié de façon indépendante par un organisme tiers. Le laboratoire Capinov, certifié Cofrac (Comité français d’accréditation), effectuera des analyses sur les fruits et légumes pour vérifier l’absence de résidus. Les concentrations de 220 substances actives seront contrôlées. C’est un comité de labellisation interne au collectif Nouveaux Champs  qui détermine, sur la base des contrôles effectués, l’adhésion ou non des candidats au label.

Les consommateurs auront ainsi la garantie que les produits vendus sous ce label ne présentent pas plus de 0,01 mg de pesticide au kilo. Pour les reconnaître, un logo rond sur fond vert avec la mention « Zéro résidu de pesticides » sera apposé dessus.

Cette année, près de 30 000 tonnes de fruits et légumes seront gratifiés de ce label. En tout, 11 variétés de légumes (asperges, endives, tomates, carottes, pommes de terre, concombres, mâche et jeunes pousses, oignons, ail, échalotes et cresson) et 12 variétés de fruits (abricots, bananes, fraises, figues, framboises, kiwis, melons, mirabelles, mini pastèques, pêches/nectarines, pommes et poires) sont concernées.

Le collectif pèse 10 % de la production française de fruits et légumes

Le collectif « Nouveaux champs » rassemblent déjà 18 entreprises, pesant ensemble plus de 10 % de la production français de fruits et légumes. En font notamment partie Les Paysans de Rougeline (groupement de producteurs de fruits et légumes du sud de la France), Blue Whale (premier exportateur français de pommes basé à Montauban), Océane (coopérative maraîchère de fruits et légumes frais nantais), Pom’Alliance (pommes de terre - basé à Orly), Larrère (producteur de légumes dans les Landes), Fruits & Compagnie (fruits à noyaux, fruits à pépin – basé dans le Gard) ou encore Lindor (groupement de producteurs de fruits et légumes dans le Limousin).