Chômage : quelles sont les obligations du demandeur d’emploi ?

Page 1 / 2
Chômage : les obligations du demandeur d’emploi

Après son inscription à Pôle emploi, le chômeur est tenu d’observer certaines règles pour continuer à percevoir son allocation chômage.

Toute personne en quête d’un travail est en droit de s’inscrire à Pôle emploi dès le lendemain de la fin du contrat de travail et au plus tard dans un délai de douze mois à compter de cette date.

Mais inutile de tarder. Plus tôt le demandeur d'emploi effectue cette démarche, plus tôt il sera indemnisé. Voici la démarche à suivre.

Une inscription à Pôle emploi en bonne et due forme

L’inscription se déroule en deux étapes : d’abord le demandeur d’emploi est tenu de formuler une demande d’inscription, soit en ligne sur le site de Pôle emploi, soit par téléphone en composant le 39 49 (appel gratuit pour le service d’automate ou facturé 0,11 € pour un entretien avec un conseiller).

Ensuite il doit s’inscrire au sein de l’antenne locale de Pôle emploi, muni de sa carte d’identité, de sa carte d’assuré social, d’un relevé d’identité bancaire et d’une ou des attestations destinées à Pôle emploi, remises par le ou les anciens employeurs.

Ce document contient les informations indispensables au calcul de l’allocation de chômage : motif de la rupture du contrat de travail, montants des rémunérations brutes soumises à cotisations, montant des indemnités de rupture. Les allocations sont versées à terme échu, au début du mois suivant chaque mois d’indemnisation.

Chômeurs : des engagements à respecter

S’inscrire à Pôle emploi ne suffit pas pour percevoir l’allocation. Il faut aussi respecter un certain nombre d’obligations.

Définir son projet personnalisé d’accès à l’emploi

En principe le jour même de l’inscription, le demandeur d’emploi établit avec un conseiller son projet personnalisé d’accès à l’emploi (PPAE). Ce projet définit un programme d’actions (formation, participation à des ateliers, évaluation de ses compétences, par exemple et indique le type d’emploi recherché, la zone géographique privilégiée et le niveau de salaire souhaité.

Jusqu’à sa réintégration professionnelle, le chômeur doit adapter son PPAE avec son conseiller de Pôle emploi, en principe chaque mois, à partir du quatrième mois.

Actualiser sa demande d’emploi

Chaque mois, le chômeur est tenu de déclarer s’il recherche toujours un emploi ou pas. Il dispose de 72 heures pour signaler tout changement de situation, s’il exerce une activité à temps partiel ou s’il bénéficie d’un congé de maladie ou de maternité, par exemple.

Ces démarches s’effectuent en priorité sur le site de Pôle emploi ou par téléphone (39 49).

Répondre aux convocations de Pôle emploi

Le demandeur d’emploi est contraint de se rendre aux entretiens avec les conseillers et aux réunions d’information et de formation.

En cas d’empêchement, il doit prévenir Pôle emploi le plus rapidement possible, de préférence par lettre recommandée avec accusé de réception, justificatif à l’appui : certificat médical, attestation de formation, attestation d’entretien d’embauche en entreprise…

Attention : être parti en vacances n’est pas un motif valable ! Un demandeur d’emploi a la possibilité de s’absenter plus de sept jours consécutifs à condition d’en informer Pôle emploi. Il a droit à 35 jours de congés ouvrables au maximum par an.

Rechercher activement un emploi

Le demandeur d’emploi doit prouver sa recherche d’emploi, en présentant à son conseiller de Pôle emploi des courriers réponses aux lettres de candidature, des invitations à des entretiens… Rechercher un travail dans un autre pays de l’Espace économique européen, tout en restant indemnisé, est autorisé.

Accepter une offre raisonnable d’emploi

L’offre raisonnable d’emploi est définie à partir de trois éléments du projet personnalisé (type d’emploi recherché, zone géographique privilégiée et salaire attendu), appelés à évoluer avec le temps.

Par exemple, moins de trois mois après l’inscription, le salaire indiqué est égal à celui perçu avant de perdre son travail, mais il fléchit à 95 % au plus entre 3 et 6 mois d’inscription, et à 85 % au plus entre 6 mois et 1 an d’inscription. Au-delà d’un an, la rémunération mentionnée correspond au moins au montant des allocations de chômage perçues.

9 RÉACTIONS À L'ARTICLE
Par mohican Dimanche 16 mars 2014
pole quoi !!!!!

qu'ils commencent a bien former tous ces jeunes paumés qui vous accueillent et faudrait revoir tout le fonctionnement certains devraient s'y retrouver " je vais demander " et quelques jours après " vous êtes radié "

Par mohican Dimanche 16 mars 2014
pole quoi !!!!!!

les obligations même respectées ne vous mettent pas a l'abri d'un abruti de pole quoi qui faute de comprendre pour pas se faire chier vous informe connement " vous êtes radié " voila pole quoi simplement !

Par GR Jeudi 28 mars 2013
La dispense de recherche d'emploi m'évite RDV stériles avec des employeurs ainsi que les pointages mensuels.

- "à 50 ans, vous aurez bien du mal à retrouver un emploi vous savez! - il faut aller là où il y a du travail. - vous êtes en train de payer votre maison? Pas grave, ça se revend une maison... - avez vous un réseau de connaissances? - comment, vous n'avez pas d'ordinateur ni Internet?... Et enfin, cerise sur le gâteau: - tenez, voilà votre meilleur allié!..."... m'a dit ma "conseillère" en me présentant... un annuaire téléphonique... Allez, chômeur, bon courage! En attendant, je suis dispensé de recherche d'emploi, ce qui me permet une autonomie CONSIDÉRABLE pour continuer, à 60 ans bientôt, à rechercher un emploi, même à temps partiel... Cette formule m'évite en effet les RDV stériles avec ces employés qui se contentent de vous recevoir pour valider leur obligation de le faire, ainsi que les pointages mensuels. Une chose est certaine, PE n'a pas vocation à vous trouver un emploi mais à vous aider à en trouver un... Retenez ceci: "aide toi et le ciel t'aidera" (pour les croyants) et "on n'est jamais si bien servi que par soi même" pour les autres...

Par dasto80 Lundi 19 mars 2012
je ne suis pas inscrit à pôle emploi , car je suis malade

Bonjour,

Mon fils de 46 ans a stoppé son travail pour cause de maladie;

L'entreprise l'a gardé en maladie près de 2 années ...sans salaire...mais avec une couverture mutuelle...

Lorsqu'il a quitté l'entreprise en Janvier dernier, il n'a pas eu le temps de s'iscrire comme demandeur d'emploi...et sa mutuelle entreprise a été supprimée...

A ce jour, il est toujours hospitalisé pour des soins importants.

Comment je puis faire pour faire valoir ses droits à indemnités de chomage ?

Merci , car je voudrais le sortir de là , et surtout, pouvoir payer une mutuelle, car les soins coutent très chers !! et il en a peut-être encore pour 5 /6 mois d'hopital...

Merci à tous

Par Jane Lundi 12 mars 2012
Arnaque du Pôle Emploi

Bonjour,

On nous dit que le demandeur d'emploi a des obligations et qu'il est tenu de rechercher un emploi. Mais si les employeurs ne veulent plus des demandeurs d'emploi de plus de 50 ans, que fait-on ? On ne perçoit plus que l'Allocation de solidarité qui est ridicule (environ 460 euros par mois) et on se serre la ceinture car les seniors n'ont droit à aucune aide !
Et on nous demande de travailler plus longtemps ! Les jeunes ne trouvent pas de travail et les plus anciens sont obligés de chercher un travail au lieu de laisser la place aux jeunes ! Nous vivons dans un monde d'égoïstes où les plus riches se fichent pas mal de savoir comment vivent les classes les plus pauvres et les plus défavorisées. J'ai 56 ans et la vie était plus gaie auparavant car il n'y avait pas autant de différence. Il y a toujours eu des personnes plus aisées mais le fossé n'était pas aussi important entre les riches et les gens plus modestes.
A l'heure actuelle, les entreprises qui font de "gros bénéfices", n'hésitent pas à mettre la clé sous la porte et à licencier le personnel sans se soucier des conséquences de leur égoïsme.
Quel monde de gens peu scrupuleux et avides de richesse et de puissance !

Votre pseudonyme apparaîtra en signature de votre réaction.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.


Règles de conduite

  • Tous les propos contraires à la Loi sont proscrits.
  • La publicité commerciale n'est pas autorisée.
  • En réagissant à cet article, vous autorisez la publication en ligne de votre contribution.
  • Une orthographe et une mise en page soignées facilitent la lecture : évitez majuscules et abréviations, pensez aux accents.
* Champ obligatoire