Alcool au volant : que risquez-vous ?

Alcool au volant : que risquez-vous ?

Si conduire sous l'influence de l'alcool est un délit moins répandu que l'excès de vitesse, son influence est cependant considérable sur les accidents. Quelles sont les sanctions encourues ?

Les accidents liés à l'abus d'alcool représentent un tiers des accidents mortels et l'alcool au volant est responsable directement de 40 % des décès immédiatement consécutifs aux accidents. À 0,5 g/l, le risque d'accident est multiplié par deux. Il est multiplié par 10 lorsqu'on dépasse 0,8 g/l.

0,5 g d'alcool maximum pour conduire

En France, il est interdit de conduire avec plus de 0,5 g d'alcool par litre de sang. Il faut savoir qu'en moyenne, pour un homme de 70 kg, ce taux est atteint à jeun avec deux verres et demi de vin. Pour une femme de 50 kg, il suffit d'un verre et demi. Et qu'il faut entre quatre et cinq heures pour éliminer ces 0,5 g d'alcool.

Alcool au volant : jusqu'à 4 500 € d'amende et 2 ans de prison

Le conducteur qui présente une alcoolémie comprise entre 0,5 et 0,8 g/l est puni d'une amende prévue pour les contraventions de quatrième classe et d'un retrait de six points de son permis. Si elle dépasse 0,8 g/l, le conducteur commet un délit et encourt une peine de deux ans d'emprisonnement, 4 500 € d'amende et un retrait de six points de son permis.

Dans les deux cas, celui-ci peut être suspendu jusqu'à trois ans. Cette suspension peut être limitée à la conduite en dehors de l'activité professionnelle, en cas d'alcoolémie comprise entre 0,5 et 0,8 gramme . Si l'alcoolémie dépasse 0,8 g/l, le permis peut également être annulé, avec interdiction de se présenter à l'examen pendant trois ans. L'annulation devient systématique dès lors qu'il s'agit d'une récidive (effective si moins de cinq ans séparent les deux délits).

De plus, si vous associez consommation de stupéfiants et d'alcool à un taux prohibé, vous encourez 3 ans d'emprisonnement et 9 000 euros d'amende.

Enfin, si vous provoquez un accident en conduisant sous l'emprise de l'alcool, l'amende sera portée à 75 000 euros si vous occasionnez des blessures graves et vous serez passible d'un emprisonnement pouvant aller jusqu'à 5 ans, d'un retrait de 6 points, et d'une suspension ou annulation de plein droit de 10 ans du permis de conduire.

Si vous provoquez la mort d'un autre usager de la route, vous encourez une amende pouvant atteindre 100 000 euros, une peine de 7 ans de prison, un retrait de 6 points et une annulation de plein droit de 10 ans du permis de conduire.

L'alcool est un facteur d'aggravation des accidents

Même à des doses relativement faibles, l'alcool a des effets néfastes sur la conduite. En particulier, son action désinhibitrice procure une impression d'invulnérabilité, alors que les temps de réponse sont allongés, la perception des distances brouillée, le champ visuel rétréci, la réaction à l'éblouissement la nuit moins bonne, etc.

Autre article : Contester un PV pour excès de vitesse

20 RÉACTIONS À L'ARTICLE
Par LauraNa Vendredi 21 juin 2013
Alcool au volant - proche perdu

J'aimerais contacter des personnes qui ont perdu un proche à cause de l'alcool au volant pour un projet. Merci.

Par wilma67 Vendredi 17 août 2012
5 mois de suspension et il a de nouveau eu son permis

5 mois de suspension et ensuite il a denouveau eu son permis ...... et aucun suivi depuis !! il a tenu sans boire d'alcool durant 3 ans et voilà qu'il recommence; quelqu'un pourrait-il me dire où m'adresser pour qu'il ait un controle médical avec prise de sang bien sur, mais avec convocation de la préfecture.

Par bobleponge31 Vendredi 04 novembre 2011
continuez a boire a volant

pour votre information une depeche parue le 28 10 2011 une personne arrive au tribunal ivre.Juge pour conduite en etat d ivresse multi recidiviste ressort du tribunal avec 4 mois avec surci alors que le procureur de la republique constate a l audiance que la personne est ivre.Bravo continuez a boire et rien ne peu vous arriver

Par ivrogne à cheval Vendredi 19 août 2011
Il serait temps que l'on donne un peu plus d'importance à la prévention, que l'on apprenne à conduire sur des simulateurs

Moi je préconise que l'on réhabilite le cheval et le char à banc, car le cheval ne boit que l'eau sa vitesse est limitée, et bien que ne possédant pas de GPS il peut vous conduire à la maison sans encombre, même quand vous êtes saoul comme un polonais ou un irlandais, ou même un breton.
Trêve de plaisanterie, la répression de ces dernières années commence à montrer ses limites, il serait temps que l'on donne un peu plus d'importance à la prévention, que l'on apprenne à conduire sur des simulateurs qui nous mettent en situation d'urgence, qui nous montre l’inefficacité de nos réactions lorsque nous téléphonons au volant ou que nous conduisons sous l'emprise de l'alcool. d'autre part, pourquoi les véhicules ne s'adaptent pas d'eux mêmes au vitesses demandées, la technique actuelle le permettrait si les constructeurs le voulaient bien.

soyez prudents

Jeudi 12 mai 2011
boire ou conduire

boire et conduire il faut choisir tous le monde est au courant des sanctions il ne faut pas pleurer devant la sanction il y a des règles a respecter

Votre pseudonyme apparaîtra en signature de votre réaction.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.


Règles de conduite

  • Tous les propos contraires à la Loi sont proscrits.
  • La publicité commerciale n'est pas autorisée.
  • En réagissant à cet article, vous autorisez la publication en ligne de votre contribution.
  • Une orthographe et une mise en page soignées facilitent la lecture : évitez majuscules et abréviations, pensez aux accents.
* Champ obligatoire