Expertise automobile : vous avez votre mot à dire…

Page 1 / 3
Expertise automobile : vous avez votre mot à dire…

En cas de sinistre, l'expert automobile évalue les dommages causés à votre véhicule. C'est sur la base de son rapport que vous serez indemnisé par l'assurance. Mais l'expert n'a pas forcément le dernier mot…

Vous venez d'avoir un accident de voiture, et votre véhicule en a souffert.

Bénéficiaire d'une garantie dommages, vous vous tournez vers votre société d'assurances pour être indemnisé.
Dès réception de votre déclaration de sinistre, l'assurance, pour déterminer le montant de votre indemnisation, peut missionner un technicien chargé d'évaluer les dommages, l'expert automobile.

La démarche - qui s'effectue aux frais de l'assurance - n'est pas systématique : certaines sociétés s'en dispensent lorsqu'elles estiment, au vu de la déclaration de sinistre, que l'indemnisation n'excédera pas une certaine somme (c'est ce qu'on appelle la "franchise d'expertise").

L'expert chiffre les dommages

L'intervention de l'expert inquiète souvent l'assuré, qui craint de se retrouver pieds et poings liés, soumis à une décision qui lui serait défavorable. À tort.

D'abord parce que l'expert, muni d'un diplôme reconnu par l'État, est un technicien qualifié, spécialiste de l'automobile. Qui plus est, il est indépendant de la société d'assurances qui le missionne. Enfin, ses conclusions peuvent être remises en cause.

Voici comment se déroule la mission d'expertise

Quand il est contacté par l'assurance, l'expert se rend - sur rendez-vous - chez le réparateur auquel vous avez confié votre voiture.

Son rôle est d'abord d'identifier la voiture endommagée, pour vérifier qu'elle correspond au contrat d'assurance.
Puis, il analyse le constat d'accident et dresse la liste des dégâts, en contrôlant la relation de cause à effet entre le choc et les dommages : en clair, il vérifie que l'accident s'est bien produit comme vous le prétendez (il ne détermine pas les responsabilités, ce n'est pas son rôle ; en revanche, il dénoncera l'imposture si vous prétendez qu'un cyclomoteur a transformé votre voiture en épave).
25 RÉACTIONS À L'ARTICLE
Par DirectAuto Lundi 24 novembre 2014
Appel à témoin D8

Bonjour à tous,

Je suis journaliste pour l’émission Direct Auto sur D8. J’enquête sur ce phénomène dont vous avez été victime : le vandalisme gratuit des voitures. Je suis à la recherche de témoins qui voudraient bien raconter leur expérience, face à une caméra de télévision.
Racontez-moi vos histoires à cette adresse vandalisme.auto[at]gmail.com en me laissant vos coordonnées pour que je vous rappelle.

A très vite,

Thomas

Par crystalle999 Samedi 06 septembre 2014
expertise changement de véhicule

Bonjour, j ai déclaré un sinistre à min assurance en août du vandalisme ma voiture à été rayée, l expert passe lundi au concessionnaire où je viens d acheté un nouveau véhicule en échange de l ancien. l échange se fera ds deux semaines sauf que le concessionnaire après acceptation de l expert fera les travaux au moment ou je serais plus propriétaire et j ai peur que cela pose problème pour le remboursement des frais car je devrais avancer la totalité étant donné qu'il n est pas agréé. pouvez vous me conseiller

Par toxi Jeudi 08 mai 2014
expert

Bonjour suite a un sinistre un expert est passé sur mon véhicule De marque Mercedes c 220 cdi Le montant des réparations et de 4200 euros Et l expert dit que mon vehicule coûte moins cher que les réparations .donc de là il me dit qu'il me rembourse mon véhicule sur une valeur de 3200 euros sachant que mon véhicule à 260000 km Il est de 2001 et qu il c est basé sur un même modèle que je n'avais qu'à regarder sur le boncoin .chose que j'ai fait et je n'ai pas trouvé avec le même kilométrage à ce prix là ..et t il vrai que l expert ne peux regarder que sur 150 kilomètres a la ronde d ou je dépend ? Pour trouver le meme vehicule merci a toute personne qui pourrait me renseigner n'étant pas d'accord avec le prix du remboursement de mon véhicule

Par AH Mardi 28 janvier 2014
Retour d'experience pour FG

Bonjour,
J'ai eu ce même probléme il y a quelques mois (voir mon commentaire plus bas).
Nous avons tenu bon et nous n'avons pas laché l'affaire.
Nous avons contacté "Que choisir" de notre region et avons eu un assistance juridique, que nous a trés bien assesoré et fait des courries recommandés à la MAIF à notre sujet.
Toujours en suivant les conseils de Que Chosir on a contacté un contraexpert independant , pour proceder a une contra expertise (on a avancé les frais).
Fin Decembre , la MAIF a changé d'avis et accepté prendre en charge les reparations .
Notre voiture est reparé et on a payé que la franchise.
Maintenant la MAIF doit nous rembourser le contraexpert, et le dedommagement poura voir notre vehicule inmobilisé pendant 3 mois. s'il n'acceptent pas (selon que choisir, ils devraient acceder) on decidera la suite, peut être le tribunaux.
Mon conseil: vous êtes honêt, tenez bon , contactez un assistance juridique et battez vous (bien entendu , il faudra se faire à la i'dée de s'en passer de voiture pendant un certain temps )
bon courage et bonne chance

Par FG Mardi 28 janvier 2014
Incompétence d'un expert automobile

Dans la nuit du 18/10/2013, mon véhicule est stationné en marche arrière
sur une place de Dijon. Je le retrouve le matin avec ma porte avant gauche complétement défoncée et ma calandre avant cassée. Je vais déposée plainte à la police et demande à ma compagnie d'assurance la
MAAF de Dijon de m'envoyer un expert. Celui-ci complètement incompétent (CEA de Dijon) m'informe que c'est moi qui est fait ces dégâts. Incompréhensible car on voit bien qu'il s'agit d'un choc de véhicule attendu que la barre de renfort est tordu.
Suite au rapport de cet expert, la MAAF refuse de m'indemnisé.
Le véhicule est assuré tous risques et je n'ai jamais eu d'accident depuis plus de 10 ans.Ma pension de retraite ne me permet pas de faire une contre expertise ni de poursuivre ces personnes. Que puis-je faire?

Votre pseudonyme apparaîtra en signature de votre réaction.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.


Règles de conduite

  • Tous les propos contraires à la Loi sont proscrits.
  • La publicité commerciale n'est pas autorisée.
  • En réagissant à cet article, vous autorisez la publication en ligne de votre contribution.
  • Une orthographe et une mise en page soignées facilitent la lecture : évitez majuscules et abréviations, pensez aux accents.
* Champ obligatoire