Expertise automobile : vous avez votre mot à dire…

Page 1 / 3
Expertise automobile : vous avez votre mot à dire…

En cas de sinistre, l'expert automobile évalue les dommages causés à votre véhicule. C'est sur la base de son rapport que vous serez indemnisé par l'assurance. Mais l'expert n'a pas forcément le dernier mot…

Vous venez d'avoir un accident de voiture, et votre véhicule en a souffert.

Bénéficiaire d'une garantie dommages, vous vous tournez vers votre société d'assurances pour être indemnisé.
Dès réception de votre déclaration de sinistre, l'assurance, pour déterminer le montant de votre indemnisation, peut missionner un technicien chargé d'évaluer les dommages, l'expert automobile.

La démarche - qui s'effectue aux frais de l'assurance - n'est pas systématique : certaines sociétés s'en dispensent lorsqu'elles estiment, au vu de la déclaration de sinistre, que l'indemnisation n'excédera pas une certaine somme (c'est ce qu'on appelle la "franchise d'expertise").

L'expert chiffre les dommages

L'intervention de l'expert inquiète souvent l'assuré, qui craint de se retrouver pieds et poings liés, soumis à une décision qui lui serait défavorable. À tort.

D'abord parce que l'expert, muni d'un diplôme reconnu par l'État, est un technicien qualifié, spécialiste de l'automobile. Qui plus est, il est indépendant de la société d'assurances qui le missionne. Enfin, ses conclusions peuvent être remises en cause.

Voici comment se déroule la mission d'expertise

Quand il est contacté par l'assurance, l'expert se rend - sur rendez-vous - chez le réparateur auquel vous avez confié votre voiture.

Son rôle est d'abord d'identifier la voiture endommagée, pour vérifier qu'elle correspond au contrat d'assurance.
Puis, il analyse le constat d'accident et dresse la liste des dégâts, en contrôlant la relation de cause à effet entre le choc et les dommages : en clair, il vérifie que l'accident s'est bien produit comme vous le prétendez (il ne détermine pas les responsabilités, ce n'est pas son rôle ; en revanche, il dénoncera l'imposture si vous prétendez qu'un cyclomoteur a transformé votre voiture en épave).
22 RÉACTIONS À L'ARTICLE
Par AH Mardi 28 janvier 2014
Retour d'experience pour FG

Bonjour,
J'ai eu ce même probléme il y a quelques mois (voir mon commentaire plus bas).
Nous avons tenu bon et nous n'avons pas laché l'affaire.
Nous avons contacté "Que choisir" de notre region et avons eu un assistance juridique, que nous a trés bien assesoré et fait des courries recommandés à la MAIF à notre sujet.
Toujours en suivant les conseils de Que Chosir on a contacté un contraexpert independant , pour proceder a une contra expertise (on a avancé les frais).
Fin Decembre , la MAIF a changé d'avis et accepté prendre en charge les reparations .
Notre voiture est reparé et on a payé que la franchise.
Maintenant la MAIF doit nous rembourser le contraexpert, et le dedommagement poura voir notre vehicule inmobilisé pendant 3 mois. s'il n'acceptent pas (selon que choisir, ils devraient acceder) on decidera la suite, peut être le tribunaux.
Mon conseil: vous êtes honêt, tenez bon , contactez un assistance juridique et battez vous (bien entendu , il faudra se faire à la i'dée de s'en passer de voiture pendant un certain temps )
bon courage et bonne chance

Par FG Mardi 28 janvier 2014
Incompétence d'un expert automobile

Dans la nuit du 18/10/2013, mon véhicule est stationné en marche arrière
sur une place de Dijon. Je le retrouve le matin avec ma porte avant gauche complétement défoncée et ma calandre avant cassée. Je vais déposée plainte à la police et demande à ma compagnie d'assurance la
MAAF de Dijon de m'envoyer un expert. Celui-ci complètement incompétent (CEA de Dijon) m'informe que c'est moi qui est fait ces dégâts. Incompréhensible car on voit bien qu'il s'agit d'un choc de véhicule attendu que la barre de renfort est tordu.
Suite au rapport de cet expert, la MAAF refuse de m'indemnisé.
Le véhicule est assuré tous risques et je n'ai jamais eu d'accident depuis plus de 10 ans.Ma pension de retraite ne me permet pas de faire une contre expertise ni de poursuivre ces personnes. Que puis-je faire?

Par MS Jeudi 28 novembre 2013
Suite

Vous pouvez correspondre avec moi.
Si vous etes vraimemt victime d'abus, manque d'observation, ou carrement incompetence...(Si vous etes vraimemnt, si ce n'est pas le cas, lachez moi)
Il faut porter plainte ( partir avec recepisse de plainte aussi) et le reste va suivre...

Moi j'y suis encore.

Par DO Dimanche 24 novembre 2013
De DO à AHet à dossier familial

PS:peut on correspondre avec MS?

Par DO Dimanche 24 novembre 2013
reponse à AH

Je depend de la MAIF de Herouville Saint Clair(14),et bien sur mon expert n'est pas le meme que le votre ...Il faut donc admettre que cette maniere de proceder doit etre courante chez Maif...Je pense egalement alerter un organisme de consommation...

Votre pseudonyme apparaîtra en signature de votre réaction.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.


Règles de conduite

  • Tous les propos contraires à la Loi sont proscrits.
  • La publicité commerciale n'est pas autorisée.
  • En réagissant à cet article, vous autorisez la publication en ligne de votre contribution.
  • Une orthographe et une mise en page soignées facilitent la lecture : évitez majuscules et abréviations, pensez aux accents.
* Champ obligatoire