Arnaque : attention aux faux livrets d’épargne

Arnaque : attention aux faux livrets d’épargne
Des escrocs proposent de faux livrets bancaires aux promesses de rendement allant de 5 à 8 %. - © SIphotography

Les offres de faux livrets d’épargne aux taux de rendements élevés se multiplient. L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) recommande d’être très vigilant.

Le taux du Livret A, à 0,75 %, n’a jamais été aussi bas. Des malfaiteurs en profitent pour proposer en guise d’alternative des offres de placements frauduleuses promettant des rendements élevés, s’est alarmée l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR).

Sollicités par téléphone ou par mail, les particuliers se voient ainsi proposer de « faux livrets bancaires aux promesses de rendement allant de 5 à 8 % », explique le gendarme des banques dans un communiqué.

Pour ouvrir un faux livret, les épargnants sont invités à donner leurs données bancaires personnelles et à effectuer un premier versement par virement. « Une fois le transfert des fonds réalisé sur le compte de l’escroc, il devient impossible pour la victime de joindre son interlocuteur et d’obtenir la restitution des sommes versées ».

Comment repérer ces faux livrets ?

L’Autorité recommande donc d’être prudent et rappelle quelques règles de vigilance :

  • vérifier que la société qui propose le livret est autorisée à le faire sur www.regafi.fr ou www.orias.fr, et obtenir le maximum d’informations sur elle (dénomination sociale, siège social, etc.) ;
  • considérer comme suspect tout placement offrant une rémunération sensiblement supérieure à celle des produits d’épargne courants (actuellement entre 0,1% et 3 % pour les taux promotionnels momentanés des livrets d’épargne) ;
  • ne pas prendre de « décision hâtive » et bien étudier les documents fournis avant tout versement d’argent ;
  • ne pas s’engager si les informations fournies ne sont pas « claires et compréhensibles ».

Que faire si vous êtes victime ?

Si vous avez été victime d’une telle escroquerie, vous pouvez déposer plainte et contacter « Info escroqueries » au 0811 02 02 17 (prix d’un appel local). Il est également possible de réaliser un signalement sur www.internet-signalement.gouv.fr.

Vous pouvez enfin transmettre les références du compte bancaire sur lequel vous avez indument versé des fonds à la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) par email à l’adresse suivante : sne@dgccrf.finances.gouv.fr.