Intéressement et participation : les primes soumises à l’impôt sur le revenu en 2019

Intéressement et participation : les primes soumises à l’impôt sur le revenu en 2019
Les primes d’intéressement et de participation encaissées en 2018 seront soumises à l’impôt sur le revenu l’année prochaine. - © elenaleonova

Les primes d’intéressement et de participation que vous encaissez en 2018 seront soumises au calcul de l’impôt sur le revenu dû l’année prochaine, malgré la mise en œuvre du prélèvement à la source.

Salarié, vous vous interrogez sur la destination de vos primes d’intéressement et de participation que vous verse votre employeur ? Si vous encaissez directement ces sommes au lieu de les placer sur un plan d’épargne entreprise (PEE) ou un plan d’épargne pour la retraite collectif (Perco), vont-elles être soumises à l’impôt sur le revenu malgré l’entrée en vigueur du prélèvement à la source, prévue le 1er janvier 2019 ?

Si vous êtes imposable, vous paierez cette année l’impôt sur vos revenus de 2017. Vos revenus 2019 seront prélevés à la source par l’administration fiscale. Année de transition ou année blanche : vos salaires et pensions de retraite 2018 ne seront pas imposés. Un crédit d’impôt exceptionnel de modernisation du recouvrement (CIMR) s’appliquera à vos revenus perçus entre le 1er janvier et le 31 décembre, effaçant l’impôt dû. 

Des revenus exceptionnels

Mais certains revenus exceptionnels encaissés cette année sont exclus du champ d’application de cette mesure.

Les « sommes perçues au titre de la participation ou de l’intéressement et non affectées à la réalisation » de PEE ou de PERCO « ou retirées d’un plan d’épargne en dehors des cas légaux de déblocage des sommes », font partie de ces revenus exceptionnels, explique le site economie.gouv.fr. En conséquence, si vous choisissez d’encaisser vos primes, elles seront bien soumises à l’impôt sur le revenu l’année prochaine.

Le début de la campagne de l’impôt sur le revenu

Vous allez éprouver les effets du prélèvement à la source à partir de mardi 10 avril. La campagne de l’impôt sur le revenu 2018 commence ce jour. Vous devez déclarer vos revenus perçus l’année dernière. La déclaration en ligne, sur le portail impots.gouv.fr, est obligatoire, sauf dans les situations suivantes :

  • votre revenu fiscal de référence (RFR) figurant dans l’avis d’impôt ou dans l’avis de situation déclarative que vous avez reçu en 2017 est inférieur à 15 000 € ;
  • vous ne disposez pas d’une connexion Internet ou vous estimez ne pas être en mesure d’utiliser le service de télédéclaration.

Si vous faites votre déclaration en ligne, vous pourrez consulter, à la fin de la procédure, le taux de prélèvement qui sera appliqué à vos revenus. Vous aurez toutefois la possibilité de choisir un taux individualisé (différencié au sein de votre couple) ou non personnalisé (neutre), explique le site economie.gouv.fr. Si vous avez transmis au fisc une déclaration sous format papier, vous pourrez choisir un taux individualisé ou non personnalisé à compter de la mi-juillet.