Impôts 2018 : les plafonds de déduction des pensions alimentaires actualisés

Impôts 2018 : les plafonds de déduction des pensions alimentaires actualisés
Les plafonds de déduction des pensions alimentaires versées pour l'entretien d'un enfant majeur ou d'un parent âgé sont fixés chaque année. - © pixelfit

Les montants de la déduction maximale des pensions alimentaires versées à un enfant majeur ou un parent âgé de plus de 75 ans viennent d’être actualisés pour la déclaration de revenus 2018.

Les pensions alimentaires versées en 2017 aux enfants majeurs ou aux parents peuvent être déduites des revenus à déclarer en 2018, sous conditions.

Déduction maximale de 5 795 € pour un enfant majeur

Les pensions alimentaires versées par les parents à leurs enfants majeurs, non fiscalement comptés à charge, sont déductibles :

  • dans la limite de 5 795 € par enfant ;
  • et de 11 590 € si l'enfant est marié ou pacsé et que le couple est aidé uniquement par les parents de l’un d’entre eux.

Sont concernés les contribuables qui assurent l’entretien de leur enfant majeur dans le cadre de l’obligation alimentaire et cela quelle que soit la situation de famille.

Ce plafond s’applique :

  • quel que soit l’âge de l’enfant majeur ;
  • que l’enfant soit ou non étudiant et, s’il l’est, quelles que soient les études poursuivies ;
  • que l’enfant soit ou non invalide ;
  • que l’enfant soit célibataire, veuf, séparé, divorcé, marié ou lié par un PACS.

Si l’administration fiscale le demande, il faudra prouver la réalité des versements, au moyen de relevés de compte bancaire, factures…

Dans le cas où l’enfant majeur sans ressources vit chez ses parents, ces derniers peuvent déduire, sans avoir à fournir de justificatifs, la somme forfaitaire de 3 445 € par enfant (le double si l’enfant est marié ou pacsé). S’il n’y a pas passé l’année entière, la somme est proratisée en fonction du nombre de mois, tout mois commencé étant dû.

Dans le cas où le montant forfaitaire est insuffisant, les parents peuvent également déduire, dans la limite de 5 795 €, les autres dépenses comme les frais de scolarité ou de santé.

Déduction maximale de 3 445 € pour un parent de plus de 75 ans

Lorsque les parents âgés de plus de 75 ans vivent avec le contribuable, la déduction maximale des avantages en nature du revenu global est fixée à 3 445 €. Pour en bénéficier, les ressources nettes imposables de l’ascendant ne doivent pas dépasser :

  • 9 638,42 € s’il est seul ;
  • 14 963,65 € s’il s’agit d’un couple marié ou pacsé.

Lorsque la pension est versée à un ascendant ne vivant pas sous le même toit, il n’existe pas de plafond de déduction.