Hausse de la CSG : des compensations en vue pour les retraités en maison de retraite

Hausse de la CSG : des compensations en vue pour les retraités en maison de retraite
Hausse de la CSG : des compensations en vue pour les retraités en maison de retraite - ©shironosov

Le gouvernement cherche à résoudre la situation des retraités en maison de retraite qui pâtiront de la hausse de la CSG mais qui ne pourront pas bénéficier de la baisse de la taxe d’habitation.

Les retraités en maison de retraite (établissement d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes, Ehpad) verront leur pension baisser de 1,7 point, suite à la hausse de la CSG, dès 2018 dès lors que leur pension excède 1 289 euros net par mois (1 394 euros pour les retraités de 65 ans ou plus).

Mais comme certains n’ont plus de logement personnel et louent une chambre médicalisée en maison de retraite, ils ne pourront pas bénéficier de la baisse d’un tiers de la taxe d’habitation en 2018. C’est la maison de retraite qui en bénéficiera, sauf s’il s’agit d’un établissement public, exonéré de la taxe d’habitation.

Le 10 octobre dernier, le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin a affirmé qu’aucun retraité en maison de retraite ne sera perdant suite à la réforme de la taxe d’habitation.

Le député LREM du Doubs, Éric Alauzet, a déposé un amendement, qui a été adopté le 11 octobre en commission des finances. Objectif : contraindre les Ehpad à mentionner sur leur facture le dégrèvement de taxe d'habitation dont ils bénéficient et les inciter à répercuter la baisse sur leurs tarifs. A suivre...

Reste une autre situation à éclaircir : celle des retraités dont la maison de retraite publique est exonérée de la taxe d’habitation.