Dettes : le conjoint est-il solidaire ?

Page 1 / 3
Dettes : le conjoint est-il solidaire ?

Le régime matrimonial des époux est sans incidence sur le paiement des dettes ménagères : ils sont toujours solidaires, sauf en cas de dépenses excessives.

Les dettes ménagères engagent mari et femme. Cependant l'obligation des époux au paiement des dettes diffère selon l'origine de celles-ci et le régime matrimonial du couple.

Dépenses d'entretien du ménage et éducation des enfants

Lorsque les dépenses concernent l'entretien du ménage ou l'éducation des enfants, elles engagent toujours les deux époux, même si un seul d'entre eux les a contractées, puisque l'accord de l'autre n'est pas nécessaire pour ce type de frais.

C'est le principe légal de la solidarité financière (art. 220 du Code civil), qui s'applique quel que soit le régime matrimonial. Sont ainsi visées les dépenses relatives au logement (loyers, assurance multirisque habitation, factures d'électricité, d'eau ou de téléphone, achat d'appareils électroménagers…), aux enfants (frais de scolarité, de vacances…) et à la vie courante (frais de santé, cotisations d'assurance vieillesse…).

Impôts : les époux solidaires

L'impôt sur le revenu, l'impôt de solidarité sur la fortune et la taxe d'habitation engagent les époux de la même manière, à condition toutefois, pour la taxe d'habitation, que les époux vivent effectivement ensemble.

Les créanciers peuvent en conséquence réclamer leur dû au mari ou à la femme, indifféremment, sans qu'aucun d'eux puisse s'y opposer. Le régime matrimonial du couple n'a pas d'importance : les créanciers peuvent saisir, au choix, des biens communs, les salaires ou les biens propres de l'un ou l'autre des époux.

5 RÉACTIONS À L'ARTICLE
Par cécileg Vendredi 27 juillet 2012
solidaires ou non???

avec mon conjoint depuis9ans nous avons fi un dossier de surendettement pour SES dettes faites avant notre rencontre.de ce faite les huissiers me disent solidaire et me demande de payé sous peine de saisie de mes comptes !!!!Est ce légal???nous sommes en pleine séparation est ce que je vais continuer a ètre "solidaire" après????

Par Ecrivain13 Mardi 27 juillet 2010
Restez calme! Je paie les dettes de mon ex femme. Dépenses compulsives, dues à la dépression et à l'alcoolisme. Maintenant, je ne touche plus que 450e par mois, de retraite, pour incapacité au travail. Je ne m'inquiète plus!
Par lili51426 Samedi 30 janvier 2010
N'IMPORTE QUOI!!!! les concubins ne sont JAMAIS et AUCUN CAS solidaires des dettes. Et à chaque fois qu'un juge INCOMPETENT applique la solidarité des dettes entre concubins, son arrêt est SYSTEMATIQUEMENT CASSE par la cour de cassation alors arrêtez un peu vos délires, bande d'incultes.
Par deleglod Mardi 17 novembre 2009
Longtemps que l'on entend parler de tout cela .
Pour ma part ,j'ai tout payé ;L'avocat ne m'a pas defendu suffisemment e n'a jamais tenus compte des mensonges de ma femme
L'avocat ne fait pas la pluie et le beau temps , mais il y participe
Aussi aura tu , la chance car comme tu dit les 3/4 t'appartienne , donc le reste est a elle ,,,bon pour la saisie
Par L248 Mardi 14 octobre 2008
bonjour je suis proprio de ma maison et de ma voiture acheté avant notre rencontre je paie tous les travaux de rénovation de mon bien ainsi que les charges gaz élect R.C etc .....ma nouvelle compagne domicilièe chez moi n'intervenant que dans les frais alimentaires....j'ai une pension alimentaire à payer ....on lui réclame des arrièrés de pension alimentaire pour sa fille avec menace d'huissier peut on saisir MES biens vu que les 3/4 m'appartiennent ???
et pour l'avenir comment protéger mes biens maison voiture argent tout cela devant revenir à mes propres enfants ....
merci de m'éclairer ....
Votre pseudonyme apparaîtra en signature de votre réaction.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.


Règles de conduite

  • Tous les propos contraires à la Loi sont proscrits.
  • La publicité commerciale n'est pas autorisée.
  • En réagissant à cet article, vous autorisez la publication en ligne de votre contribution.
  • Une orthographe et une mise en page soignées facilitent la lecture : évitez majuscules et abréviations, pensez aux accents.
* Champ obligatoire