Quelles solutions pour placer ses économies à court terme ?

Page 1 / 5
Quelles solutions pour placer ses économies à court terme ?

Ne laissez pas dormir votre argent ! faites-le fructifier sans l'immobiliser en misant sur les livrets d'épargne.

Les épargnants qui veulent que leurs placements soient toujours disponibles tout en offrant des perspectives de rendement plus ou moins attrayantes peuvent choisir des solutions à court terme : livrets d'épargne réglementés ou bancaires, FCP et sicav monétaires.

Livret de développement durable (LDD)

Le Livret de développement durable a remplacé le Codevi le 1er janvier 2008. Il est accessible à tous les contribuables, c'est-à-dire à toute personne fiscalement indépendante, et son taux est fixé à 1,25 % depuis le 1er août 2009.

Sa rémunération est calculée par quinzaine, du 1er au 15 et du 16 au dernier jour du mois, et reste exonérée d'impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux. Sachez que les banques demandent généralement un solde minimal de 15 € pour faire fonctionner le livret.

Vous pouvez y verser jusqu'à 6 000 €. En conséquence, si vous détenez un LDD (Codevi) dont le plafond de dépôts était atteint, vous pouvez ajouter 1 400 €.

Par ailleurs, les banques proposent des livrets complémentaires au LDD : lorsque ce dernier a atteint son plafond, vous pouvez verser de l'argent sur un autre compte qui produit des intérêts autour de 3 %. Les intérêts de ces comptes sur livret sont fiscalisés.

Compte épargne logement (CEL)

Si vous envisagez d'acheter un logement ou de faire des travaux dans votre domicile, ouvrez un CEL. Moins rémunérateur que le LDD (0,75 % brut par an soumis aux prélèvements sociaux), le CEL cumule l'avantage d'une épargne disponible et la possibilité d'obtenir un prêt immobilier à taux réduit.

Seule obligation : vous êtes tenu de verser 300 € minimum à l'ouverture et de les y laisser ; à défaut, le CEL est clôturé. Quant aux versements, vous pouvez les faire librement, sous réserve de respecter un minimum de 75 €. Le montant total des dépôts autorisés s'élève à 15 300 €.

Pour l'emprunt, le montant du capital octroyé dépend des droits à prêt. À noter : si vous empruntez, le CEL ouvre droit à une prime d'État égale à 50 % des intérêts utilisés pour l'obtention du prêt (plafonnée à 1 144 €).

2 RÉACTIONS À L'ARTICLE
Par sofianne Jeudi 18 février 2010
INtérêts 2009 : TOUTES MES EPARGNES SUR DES LIVRETS (CEL- LEP- LDD)M ONT RAPPORTEES DES "CLOPINETTES "en 2009 contrairement aux années précédentes
A croire qu'on ne veut pas que notre argent dorment sagement et rapportent..
Par fred Mardi 12 janvier 2010
attention placer de l'argent sur un lep est une grosse arnaque exemple pour 600 € intére 1.88 € pour 6 mois comptez.
Votre pseudonyme apparaîtra en signature de votre réaction.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.


Règles de conduite

  • Tous les propos contraires à la Loi sont proscrits.
  • La publicité commerciale n'est pas autorisée.
  • En réagissant à cet article, vous autorisez la publication en ligne de votre contribution.
  • Une orthographe et une mise en page soignées facilitent la lecture : évitez majuscules et abréviations, pensez aux accents.
* Champ obligatoire