Un salarié sur 7 travaille à temps partiel en France

  
L'emploi salarié au deuxième trimestre 2012

Dans les entreprises de 10 salariés ou plus (hors agriculture et emplois publics), près de 85 % des salariés travaillent à temps complet au deuxième trimestre 2012. L’indice du salaire mensuel de base de l’ensemble de leurs salariés a augmenté de 2,1 % sur un an, soit à peine plus que l’inflation (1,9 %).

La livraison des indicateurs de la Dares de septembre 2012, consacrée à l’activité et aux conditions d’emploi de la main d’œuvre au deuxième trimestre 2012, s’intéresse aux entreprises de 10 salariés et plus (hors agriculture et emplois publics). Elle souligne que, dans ces entreprises, la part des salariés à temps partiel atteint 15,8 %.

Les secteurs qui ont le plus recours au temps partiel sont l’hébergement/restauration et les activités de service (environ un tiers chacun). C’est également dans ces deux secteurs que l’on fait le plus appel aux contrats à durée déterminée. Qui sont d’autant plus utilisés que l’entreprise est petite (près de 10 % dans les entreprises de 10 à 19 salariés).

Un volume d’heures travaillé stable depuis la fin de 2011

La durée hebdomadaire collective moyenne du travail des salariés à temps complet est stable et elle s’établit à 35,6 heures.

Fin juin 2012, 83,2 % des salariés à temps complet des entreprises de 10 salariés ou plus (hors forfait en jours) ont une durée de travail hebdomadaire de moins de 36 heures et 8,7 % des salariés ont une durée de travail de 39 heures ou plus, peut-on lire dans le rapport.

C’est dans la construction et la restauration que l’on trouve le plus de salariés qui travaillent 39 heures ou plus (23,3 % et 35 %).

Un salaire de base quasi stable en euros constants

L’indice du salaire mensuel de base de l’ensemble des salariés progresse de 0,5 % au cours du deuxième trimestre de l’année. Il augmente de 0,6 % dans l’industrie et de 0,5 %  dans la construction et le tertiaire. Sur un an la hausse est de 2,1 %. Le salaire de base ouvrier est légèrement au-dessus. Hors agriculture et emplois publics, il augmente de 2,2 % sur un an.

Auteur : Joël Chaboureau

Votre pseudonyme apparaîtra en signature de votre réaction.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.


Règles de conduite

  • Tous les propos contraires à la Loi sont proscrits.
  • La publicité commerciale n'est pas autorisée.
  • En réagissant à cet article, vous autorisez la publication en ligne de votre contribution.
  • Une orthographe et une mise en page soignées facilitent la lecture : évitez majuscules et abréviations, pensez aux accents.
* Champ obligatoire