L’amitié homme-femme est-elle possible ?

L’amitié homme-femme est-elle possible ?

Quand certains jurent que l’amitié entre homme et femme est possible et qu’ils l’ont rencontrée, d’autres n’y voient qu’une pure illusion. Le débat reste ouvert.

Les chiffres sont explicites : 83 % des femmes choisissent leurs amis parmi les femmes et 72 % des hommes parmi les hommes. Sentiment d’affection et de sympathie profonde, les grandes amitiés se fondent sur la fidélité et l’entraide. Elles sont souvent le fruit de relations nées pendant la jeunesse et résistent au temps. La relation d’amitié exclut la rivalité ou la domination et apporte la certitude que l’autre sera toujours là en cas de nécessité. Des exigences qui n’ont rien d’inconciliable avec la différence des sexes.

Pourtant, à en croire l’expérience de Bertrand, la petite quarantaine, qui évolue dans un milieu professionnel majoritairement féminin, les choses ne sont pas si simples :

Avec le temps, j’estime avoir quelques vraies amies dans mon entourage. Mais quand la complicité s’installe entre un homme et une femme, on ne peut pas nier qu’il existe une certaine ambiguïté : la séduction n’est jamais très loin !"

Amitié sans arrière-pensées ?

Séduction : voilà désigné l’obstacle incontournable à une relation sans arrière-pensées entre personnes de sexe opposé ! Une séduction présente indéniablement dans toutes les formes de relations, comme un enrobage, nécessaire pour rendre les rencontres ordinaires plus agréables.

Cependant, favorisée et entretenue, la séduction nourrit l’attirance.

Ce n’est pas une fatalité, s’insurge Laurence. Tous les hommes ne m’attirent pas physiquement et je peux nouer des relations authentiques de pure amitié avec certains d’entre eux." Passionnée de navigation, elle a pour coéquipier son vieil ami Sébastien : "Nous avons de l’affection l’un pour l’autre, nous nous comprenons à demi-mot, mais il n’y a pas d’équivoque. Pourtant, c’est un bel homme, j’ai la prétention d’être plutôt attirante, et les longs tête-à-tête ne manquent pas sur un bateau !"

Amitié entre hommes et femmes, un enrichissement mutuel

Des relations d’amitié qui présentent, l’avantage d’enrichir la gamme des émotions chez les personnes des deux sexes.

Par un jeu d’influences réciproques, les hommes cultivant l’amitié avec des femmes manifesteraient davantage de compréhension et de tolérance face aux sentiments d’autrui. Et les femmes habituées à la compagnie des hommes développeraient des comportements plus combatifs. Un constat qui devrait nous inciter, selon l’auteur de cette étude, à fréquenter davantage le sexe opposé, à tous les âges de la vie, pour ne pas tomber dans certaines éducations stéréotypées et favoriser une plus grande mixité.

Une ligne à ne pas franchir

C’est de la pure fiction, que l’on nous sert parfois dans les magazines ou au cinéma : "Mon meilleur ami et mon confident appartient à l’autre sexe !" Pourtant, l’homme ou la femme qui font office de "meilleur(e) ami(e)" sont toujours choisis en fonction d’un physique pas très avantageux. À croire que le risque de voir la relation se transformer est inévitable, sinon ! Il est vrai que les exemples de grandes amitiés qui tournent un jour à la relation amoureuse ne manquent pas.

L’amitié entre homme et femme, Sandrine n’y croit pas. L'amour et l’amitié peuvent en effet être considérés comme un même et seul sentiment, que l’on peut décliner en une palette de nuances. La conséquence, c’est qu’il peut arriver, au cours d’une amitié entre un homme et une femme, que le cœur s’éveille et les sentiments aussi.

Quand l’amour s’en mêle

La mésaventure d’Alain témoigne de ce risque. Lui était sûr de son amitié avec Gabrielle, rencontrée dans un atelier théâtre.

Nous étions très liés, au point de connaître nos conjoints respectifs." Puis, un beau jour, Gabrielle s’est éclipsée, sans explications : "J’ai appris plus tard que, de son côté, l’amitié avait évolué en un sentiment amoureux. Elle avait jugé bon de ne plus me revoir."

Pour Bertrand, ces sentiments amoureux ne condamnent pas forcément l’amitié :

Si la femme qui m’attire est claire sur ses intentions et n’est pas disponible pour une autre forme de relation, nous pourrons rester dans le registre de l’amitié. Quand l’attirance est réciproque, il ne faut pas craindre d’en parler."

Renoncer à son désir ou se détacher

C’est dans cet échange que se décide le sort de la relation : poursuivre en renonçant délibérément à son désir ou se détacher.

On voudrait y croire, poursuit Karine, mais suffit-il de le décider pour pouvoir entretenir une relation de parfaite connivence et d’intimité, comme avec sa meilleure amie, quand l’homme en question vous plaît ?" Karine répond non.

De son côté, Madeleine, à plus de 60 ans, passionnée par son travail de scientifique, assure qu’elle entretient des relations solides avec des hommes depuis de longues années :

Elles se situent sans doute sur un autre terrain que mes amitiés féminines ! J’ai l’impression d’être davantage dans les échanges intellectuels ou le savoir-faire plutôt que dans la complicité. Pourtant, ces amitiés ne sont pas dénuées d’une certaine tendresse et, surtout, elles correspondent à ma définition de l’amitié : la fidélité et la confiance."

Des amitiés qu’il serait dommage de ne pas cultiver sous prétexte qu’elles sont teintées parfois de séduction. À chacun d’y apporter un peu de tranquillité et de vigilance pour en prendre soin.