Viagra et sexualité du couple

Prendre soin de ses reins

Le Viagra apporte la solution à certaines 'pannes' sexuelles, mais pas à toutes. Le Viagra est un médicament, pas un aphrodisiaque, ni une pilule miracle… Quelles sont les précautions à prendre avant utilisation ?

Le Viagra est un remède contre les troubles de l'érection, et non une pilule magique capable de faire naître ou renaître le désir.

Dans quel cas prendre du Viagra ?

Particulièrement efficace dans les troubles de l'érection liés à des défaillances circulatoires légères, le Viagra est aussi préconisé en cas de blocages psychologiques. Une cause de panne assez fréquente puisque près d'un patient sur deux s'en plaint. Le Viagra permet de sortir du cercle vicieux de la peur de la panne et de l'échec.

Une fois libéré de cet engrenage, le patient retrouve une vie sexuelle normale, ce qui lui permet d'arrêter le Viagra.

Conditions d'efficacité

Pour qu'il soit efficace, il ne suffit pas d'avaler un comprimé (environ une heure avant le rapport sexuel), il faut aussi être suffisamment excité.

Ensuite, l'effet se prolonge pendant 3 à 5 heures.

Le Viagra provoque parfois des effets secondaires gênants : légers maux de tête, sensation de grippe, bouffées de chaleur ou plus rarement une sorte de halo bleu devant les yeux. Ces signes disparaissent généralement au bout de 4 à 5 heures.

Il est impératif de respecter les dosages

Délivré sur ordonnance mais non remboursé par la Sécurité sociale, le Viagra doit être pris suivant les prescriptions médicales. La plupart des accidents survenus ces deux dernières années sont liés à un excès ou à un non-respect des contre-indications.

Des troubles plus profonds

L'efficacité du Viagra reste beaucoup plus controversée lorsque les troubles de l'érection ont des causes physiologiques plus complexes :

  • Une mauvaise hygiène de vie (tabagisme).
  • Une maladie (trop de cholestérol, tension élevée, diabète…).
  • Une affection, notamment de troubles vasculaires. Les artères qui s'encrassent rigidifient les vaisseaux, en particulier ceux de la verge qui n'est plus suffisamment irriguée pour obtenir une érection. Le traitement de la maladie, si elle est diagnostiquée à temps, associé à une meilleure hygiène de vie, permettra la reprise d'une activité sexuelle satisfaisante.
  • Des sciatiques à répétition, des hernies, des problèmes de dos.
  • Les conséquences d'une opération d'un cancer de la prostate, de la vessie ou du rectum. Les mécanismes de commande de l'érection sont alors souvent endommagés et le Viagra n'est plus efficace. Il est donc souvent nécessaire de recourir à d'autres types de traitements (injections intracaverneuses, prothèses…).
  • Un dérèglement hormonal ou la prise de certains médicaments hypertenseurs ou antidépresseurs.

Le problème se réglera par un réajustement hormonal ou une modification du traitement.

L'auscultation est indispensable !

Quelle que soit l'origine de vos difficultés sexuelles, parlez-en à votre médecin, qui jugera peut-être utile d'effectuer un bilan de santé.

Outre une prise de sang qui permet de vérifier votre taux de cholestérol et votre profil hormonal, il peut pratiquer un écho-Doppler pour évaluer le bon fonctionnement des flux sanguins au niveau de la verge.

Enfin, si vous vous plaignez de sciatiques ou d'une hernie discale, le médecin pourra vérifier qu'il ne s'agit pas d'un problème neurologique et effectuer un examen qui permet de voir si la transmission nerveuse du cerveau à la verge (et vice versa) s'effectue normalement.

Ce bilan de santé très précis est un préalable indispensable à la prescription d'un traitement adapté dans lequel le Viagra trouvera éventuellement sa place.

La qualité d'une érection

L'érection est un mécanisme complexe qui fait intervenir des hormones mâles et nécessite une stimulation, indispensable au déclenchement d'un influx nerveux.

Il faut aussi un système vasculaire et des tissus érectiles en bon état pour permettre aux muscles de se relâcher et au sang d'affluer jusqu'à l'obtention d'une rigidité suffisante.

Si un ou plusieurs de ces éléments sont défaillants, l'érection est impossible ou imparfaite.

L'érection dépend à la fois du cerveau, d'où l'importance des facteurs psychologiques (stress, peur de ne pas être à la hauteur), de la transmission d'un message (système neurologique en bon état) et d'un bon système circulatoire (vaisseaux souples et pas "encrassés").